LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

A l'épreuve du terrain

Les filets anti-dérive, un moyen de protection efficace contre les phytos

Mardi 18 avril 2017 par Juliette Cassagnes

Les collecteurs, mesurant 3 mètres de haut, étaient placés derrière les filets ou directement en bordures de la vigneLes collecteurs, mesurant 3 mètres de haut, étaient placés derrière les filets ou directement en bordures de la vigne - crédit photo : A Davy
Des filets installés en bordures de vigne ont fait l'objet de tests d'efficacité vis-à-vis de la dérive des traitements phytosanitaires, par l'IFV.

« L'utilisation de filets en bordures de parcelle est un moyen efficace pour réduire la dérive », indique l'IFV dans son rapport paru dans la dernière lettre Matévi. Pour parvenir à cette conclusion, les ingénieurs ont placé des collecteurs censés récupérer le produit présent dans l'air ambiant, à l'extérieur d'une parcelle, derrière différents types de filets, eux-mêmes placés à diverses distances du dernier rang de vigne traité. Les plus rapprochés se situant à 1 mètre et les plus éloignés à 3 mètres de la vigne. Une zone « témoin » a également été prévue, sans filet.

Ils ont ensuite procédé au traitement des trois derniers rangs de vigne bordant la parcelle, au moyen d'un pulvérisateur pneumatique face par face. Lors des essais, un vent de force faible (7 km/h) soufflait, orienté en direction des filets.

Un facteur de réduction de 2 à 5

Les collecteurs étaient disposés plus ou moins loin de la vigne et des filets, à 1, 5 et 10 mètres selon les cas. En mesurant la quantité de bouillie présente sur ces derniers, ils se sont rendus compte que ceux placés à 5 mètres derrière les filets percevaient nettement moins de produits, environ trois fois moins, que ceux installés dans le dispositif témoin. Certains filets placés à 3 mètres permettent même de réduire jusqu'à 4, voire 5 fois la dérive par rapport à la modalité sans filet. En moyenne, le facteur de réduction de la dérive, mesuré par l'IFV, est compris entre 2 et 3.

Concernant la distance des filets par rapport à la vigne, la récupération est plus importante quand il est placé à 3 mètres qu'à 1. « Un positionnement trop proche de la vigne est la plupart du temps moins efficace qu'un positionnement un peu plus éloigné », précise l'IFV.

Les quantités non nulles relevées derrière les filets montrent aussi que les filets n'arrêtent pas totalement le passage des produits phytosanitaires, même s'ils permettent tout de même une nette diminution.

Ces essais ont été réalisés avec un partenariat financier établi avec le SRAL Aquitaine. D'autres, sur vigne artificielle en conditions contrôlées de vent, devraient être réalisés au cours de l'année 2017.

Cliquer ici pour consulter le document complet.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé