LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Vendanges 2017

Hausse en Amérique du Sud, stabilité dans le Commonwealth

Mercredi 12 avril 2017 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 19/04/2017 09:23:23

En 2017, l’Australie resterait le premier pays producteur de vin de l’Hémisphère Sud.
En 2017, l’Australie resterait le premier pays producteur de vin de l’Hémisphère Sud. - crédit photo : WineAustralia
Après un millésime marqué par les aléas climatiques en Argentine, au Chili et au Brésil, les récoltes seraient meilleures, sans toutefois être abondantes. Les productions australiennes, néo-zélandaises et sud-africaines seraient en léger repli.

À l’heure des vendanges 2017 dans l’Hémisphère Sud, « les productions sont généralement a la hausse par rapport à 2016 » résume l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin (OIV). Présentant ses dernières statistiques mondiales ce 11 avril, l’institution a fait le point sur les tendances de récolte en cours. Et dans le détail, la hausse n’est pas aussi nette.
Si les vignobles d’Amérique du Sud se préparent à de nettes croissances, ils n’en reviendraient pas pour autant à des volumes moyens. Ainsi, l’Argentine mise finalement sur une croissance de l’ordre de 23 %, à 11,6 millions d’hectolitres, mais sans revenir aux 15 millions hl de 2013 et 2014. De même le Chili et le Brésil afficheraient des hausses de 4 et 70 % (à 10,5 millions hl et 2,7 millions hl), mais sans renouer à la normale.

Dans les vignobles du Commonwealth, les vendanges seraient en très léger repli, mais à des niveaux restant hauts. L’Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande encaisseraient ainsi un repli de 1 %, mais produiraient respectivement 10,4 et 3,1 millions hl. La récolte australienne serait quant à elle constante à 13 millions hl.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé