LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Conseils et analyses oenologiques

L'ICV veut chasser hors de ses terres historiques

Vendredi 31 mars 2017 par Michèle Trévoux

L'ICV veut chasser hors de ses terres historiques
- crédit photo : Michèle Trévoux
Fort des bons résultats du dernier exercice, l’ICV (Institut Coopératif du Vin) veut s’étendre à d’autres régions viticoles. L’annonce a été faite lors de l’assemblée générale de ce jeudi 30 mars à Maurin.

L’ICV, qui tenait son assemblée générale ce jeudi 30 mars à Maurin, annonce un chiffre d’affaires record sur l’exercice 2015-2016 : 16,5 millions d'euros, en hausse de 8 % par rapport à l’exercice précédent. De quoi donner des ailes à l'ICV et l'engager à envisager un développement national. « Nous disposons de fonds propres qui nous donnent la possibilité d’investir. L’ICV a obligation de s’étendre au-delà de nos frontières naturelles », affirme Denis Verdier. «Des négociations sont en cours qui devraient aboutir très prochainement », précise le directeur Olivier Merrien. Le groupe est ainsi entré dans une phase active de recherche de partenariats. 

Une croissance portée par la bonne vendange 2015

Globalement, les résultats positifs de l'ICV s’expliquent par la bonne récolte 2015, qui progresse de 2,3% sur la zone de couverture de l’ICV mais avec de fortes disparités régionales : + 7 % en Languedoc-Roussillon, - 8,6 % en Paca. 

La croissance du groupe 15/16 résulte également d'un artefact comptable.  « Suite à notre décision de clôturer dorénavant nos comptes au 31 juillet afin de nous caler sur la campagne viticole, cet exercice présente la particularité d’être sur 11 mois. Une partie du résultat de cette campagne s’explique donc par des charges limitées à 11 mois », a précisé le président Denis Verdier.

Pour la seule structure ICV (dont l’activité est dédiée aux seules coopératives), le chiffre d’affaires s’élève à 11,9 millions d'euros (+ 6 %) et le résultat net à 727 700 €, dont 300 000 € sont affectés à une ristourne aux associés coopérateurs. 

La progression continue pour 16/17

Pour l’exercice en cours, malgré un volume de récolte à la baisse, l’activité continue à progresser. Si la distribution des produits œnologiques accuse une baisse de 1 %, les analyses œnologiques sont,  elles, en hausse de 2,7 %. Les perspectives sont donc favorables et pour assurer son développement futur, le groupe est en phase de recherche active de partenariat pour étendre son périmètre géographique à d’autres régions viticoles. 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé