1977-2017

40 ans pour l'AOP Côtes-du-Roussillon: objectif notoriété !

Jeudi 30 mars 2017 par Juliette Cassagnes

Un logo 'spécial' anniversaire a été créé pour célébrer les 40 ans de l'appellation Côtes du Roussillon
Un logo 'spécial' anniversaire a été créé pour célébrer les 40 ans de l'appellation Côtes du Roussillon - crédit photo : CIVR
Les vignerons du Roussillon fêtent en 2017 les 40 ans de reconnaissance de leurs appellations. Un événement sur lequel l'ODG va s'appuyer toute l'année pour tenter d'accroître leur notoriété et ainsi espérer améliorer la situation économique.

2017 marque, pour les vignerons du Roussillon, les 40 ans de leurs appellations « Côtes du Roussillon- Côtes du Roussillon villages ». Nées le 28 mars 1977, c'est en effet tout juste 40 ans plus tard, ce lundi 27 mars, qu'a été annoncé le « lancement officiel des festivités ». L'ODG, en partenariat avec l'interprofession, la confrérie locale et les Maîtres testeurs, ont programmé une série d'animations qui auront lieu au cours de l'année : un « diner de gala » en mai prochain, avec une quarantaine de professionnels invités, journalistes et cavistes, un voyage de presse, ou encore un événement « grand public » à l'automne. Une communication sur l’anniversaire, tout au long de 2017, à travers la diffusion du logo créé spécialement pour l’événement, a aussi été prévue. « Nous allons profiter de cet anniversaire pour mettre le Roussillon sous la lumière des projecteurs, explique Jean-Philippe Mari, président de l'ODG. Cet événement va nous y aider ».

Un anniversaire pour améliorer la notoriété

La recherche d'une plus grande notoriété de l'appellation fait en effet partie des points stratégiques pour ses vignerons et ses responsables professionnels. « Nous devons continuer de travailler notre image, pour pouvoir parvenir à mieux valoriser nos vins...Mais c'est un travail de longue haleine », poursuit celui-ci. Les prix des vins sur le marché du vrac, autour de 110€/hl pour les Côtes-du-Roussillon et supérieurs à 160€/hl pour les villages, ont progressé depuis dix ans, mais restent encore « insuffisants » à leurs yeux. Or 60% des volumes produits sont actuellement écoulés via le négoce...

Un autre challenge qui attend l'ODG de l'appellation, toujours dans l'idée d'améliorer la situation économique, consiste à redresser la productivité du vignoble.

"Généraliser l'irrigation "
Les mauvais rendements de ces dernières années, liés à un vignoble un peu vieillissant et des épisodes marqués de sécheresse, impliquent un manque à gagner important pour les vignerons. Les rendements moyens se situent entre 28 et 37 hl/ha, alors que les rendements autorisés des deux appellations se situent respectivement à 45 hl/ha et 48 hl/ha. L'année 2016 a par exemple été marquée par une baisse de 26% de la récolte habituelle, avec 222000 hl. L'un des leviers, progressivement mis en œuvre, réside dans l'irrigation des vignes. « De nombreux projets sont en cours dans le département, l'idée étant de l'installer partout », indique le président.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé