LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Man of the year

Decanter couronne Steven Spurrier en 2017

Vendredi 10 mars 2017 par Alexandre Abellan

Depuis 2008, Steven Spurrier produit des vins pétillants britanniques, avec sa femme Arabella à Bride Valley Vineyards (10 hectares dans le Dorset).
Depuis 2008, Steven Spurrier produit des vins pétillants britanniques, avec sa femme Arabella à Bride Valley Vineyards (10 hectares dans le Dorset). - crédit photo : Bride Valley Vineyards
Nommé homme de l’année, le fameux organisateur du Jugement de Paris voit l’ensemble de sa pléthorique carrière salué par la revue anglaise dont il est l’une des plumes, et juge de concours.

Mentor britannique de générations de consommateurs et de metteurs en marché, Steven Spurrier a une carrière aussi longue que ses fonctions ont été diversifiées. Le nommant homme de l’année 2017, la revue Decanter essaie de donner un aperçu de ses occupations successives : « critique, journaliste, acheteur, entrepreneur, guide, négociant, visionnaire, mentor, restaurateur, auteur, éducateur, juge, communicant et consultant ». Loin d’être exhaustive, cette liste peut encore être complétée par de beaux faits d’armes : il a organisé le Jugement de Paris en 1976, il est le président émérite des Decanter World Wine Awards et, surtout, il a été interprété par le défunt Alan Rickman dans le film Bottle Shock (réalisé par Randall Miller, sorti en 2008).

Pour le moins éclectique, cette carrière a réellement débuté après son immersion dans le vignoble français, à la fin des années 1960. En 1971, il a racheté Les Caves de la Madeleine à Paris, puis a créé l’Académie du Vin en 1973. Mais son tour de force restera le Jugement de Paris du 24 mai 1976. Ayant voulu démontrer la qualité des vins californiens, il a organisé une dégustation à l’aveugle avec neuf professionnels. Les notes de ces juges ont débouché sur la victoire nette des vins du Nouveau Monde. Un coup de tonnerre en forme d’affront aux plus grands crus de Bordeaux et de Bourgogne à l’époque, marquant la reconnaissance des vins du Nouveau Monde.

"Pour lui, seule la qualité intrinsèque compte"

Devenant auteur d’ouvrages spécialisés (French Country Wines, How to Buy Fine Wines…), il s’est séparé de ses activités parisiennes en 1988, pour revenir en Angleterre et se consacrer à des missions de consultants. Devenue une plume de la revue Decanter, il en préside les concours des vins. Pour Sarah Kemp, directrice générale de la revue anglaise, la clé du succès de la longue carrière de Steven Spurrier se trouve dans « son approche égalitaire du vin. Il peut aussi bien être excité par un vin produit par un inconnu dans une obscure région, que d’un grand classique d’un incroyable millésime. »

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé