Communication

Les vins des Coteaux du Giennois veulent imposer leur style

Mardi 21 février 2017 par Marion Sepeau Ivaldi

Installés face à l’espace de libre dégustation du salon, les Coteaux du Giennois détonnaient avec un stand d’une taille raisonnable mais très original.
Installés face à l’espace de libre dégustation du salon, les Coteaux du Giennois détonnaient avec un stand d’une taille raisonnable mais très original. - crédit photo : Marion Sepeau Ivaldi
Agée de 20 ans, l’AOC est en pleine mutation. Elle cherche à se forger sa propre identité et ne plus passer pour la petite sœur du Sancerre.

Tous ceux qui ont visité Vinovision vous le diront : impossible de manquer le stand des Coteaux du Giennois. Installés face à l’espace de libre dégustation du salon, ils détonnaient avec un stand d’une taille raisonnable mais très original. D’un côté se trouvait l’espace avec des comptoirs pour chaque domaine présent. De l’autre se tenait l’espace de free tasting mis en scène avec des lustres en cristal, une nappe en velours noir et des chandeliers pour créer une ambiance vraiment étonnante. On pouvait y lire : « Côteaux du Giennois… Osez ! ».  « C’est notre nouveau slogan » avance Marc Thibault, impliqué dans la Commission communication de l’ODG. Cette phrase elliptique s’adresse à de multiples cibles. « Il s’agit de dire aux prescripteurs de tenter le pari de notre appellation sur leur lieu de vente et de s’adresser aux consommateurs pour les inciter à ne pas avoir peur de nous découvrir. Enfin, c’est pour nos producteurs, une invitation à casser les codes, comme ici, à Vinovision, avec ces lustres et ces chandeliers ».

Un pouvoir d'attraction sur les jeunes vignerons

Née il y a une vingtaine d'années, l’appellation veut émerger de son rôle de satellite de Sancerre. D’autant que l’AOC attire. « Depuis une dizaine d’années, nous enregistrons une installation par ans sur l’AOC » indique Marc Thibault. Cette dynamique associée à la qualité des vins produits par les 40 vignerons et la coopérative crée une émulation. Avec 200 hectares de vignes et 10 000 hl produits par an (dont 57 % en blanc et 32% en rouge), l’AOC veut imposer son style dans l’offre des vins du Centre. Une petite appellation à suivre.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé