LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

De la révolte technologique

Vendredi 06 janvier 2017 par Marion Sepeau Ivaldi

S’il est un secteur où la France réussi, c’est le monde des nouvelles technologies. Preuve en est du succès que rencontrent les entreprises françaises au Consumer Electronic Show de Las Vegas. Parmi les 275 entreprises françaises, 178 start-up dont deux issues du monde du vin : l’incontournable 10-Vins et MyOeno, outil d’analyse sensorielle des vins permettant d’enregistrer les profils préférés et ensuite de trouver des vins aux caractéristiques similaires. Alors que cette belle énergie fascine le monde tout entier, un article de Laurent Alexandre, dans La Tribune, annonce que 2017 sera l’année du début de la révolte contre la technologie, car des métiers du tertiaire (comme ceux de la finance) sont désormais menacés par le déploiement de l’intelligence artificielle.

Et dans le vin ? Le sommelier a son pendant technologique ; on ne compte plus le nombre d’applications visant à accompagner le choix du consommateur à la manière d’un caviste. Il est aussi fort probable qu’une intelligence artificielle soit capable de noter les vins mieux que ne le feraient les journalistes de la Revue des vins de France. Mais, on voit mal le vigneron et l’œnologue disparaître totalement, même si leur avenir passera par des outils disposant d'intelligence artificielle. Le geste technique, telle la vendange manuelle, sait se protéger de la disparition en puisant sa valeur dans la tradition, valeur refuge dans cette société toujours plus connectée. 

Une chose est sûre les questions technologiques ponctueront l'année 2017, année qui commence pour Vitisphere par l'adhésion à la WineTech. A toutes et à tous, très belle année 2017 !

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé