Nouvelle-Zélande

40 000 hectolitres de vin perdus après le tremblement de terre

Mardi 06 décembre 2016 par Alexandre Abellan

Si des dégâts impressionnants sont constatées dans l’archipel néo-zélandais, les vignobles ont été globalement épargnés
Si des dégâts impressionnants sont constatées dans l’archipel néo-zélandais, les vignobles ont été globalement épargnés - crédit photo : University of Canterbury
Alors que les vendanges approchent, les secousses sismiques ont fait perdre au vignoble de Malborough 2 % de sa généreuse récolte 2016.

Secoué mi-novembre par le tremblement de terre Kaikoura, le vignoble a rapidement rebondi en faisant le ménage. Et en épongeant les quantités de vin s’étant écoulées de cuves fendues. Ce séisme de magnitude 7,5 a particulièrement touché la zone de viticole de Malborough (île du Sud), où il aurait endommagé, à des degrés divers, 20 % des cuves.

« Il est clair qu’il y a eu quelques pertes de vins à la suite du tremblement de terre. Mais cela ne compte que pour 2 % de la production totale de Malborough » minimise Philip Gregan, le PDG des Vignerons de Nouvelle-Zélande (NZW). Mais quand on sait que la production de ce vignoble représente 2 millions d’hectolitres, cela représenterait quand même 40 000 hl perdus.

Part des anges

« Si c’est frustrant, ce n’est pas une problématique majeure. Comme le millésime 2016 s’approchait d’une année record » souligne Philip Gregan, qui estime que les croissances export ne seront pas perturbées. Pour lui, la priorité est de réparer la cuverie endommagée en vue des vendanges 2017 qui approchent.
 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé