Équipements et chais

Et si vous pensiez aux économies d'énergie ?

Lundi 28 novembre 2016 par Juliette Cassagnes

Engie Axima propose des diagnostics de chais, autour des flux énergétiques, afin de proposer des optimisations et pouvoir générer des économies de consommation d'énergieEngie Axima propose des diagnostics de chais, autour des flux énergétiques, afin de proposer des optimisations et pouvoir générer des économies de consommation d'énergie - crédit photo : J Cassagnes
Engie Axima, filiale d'Engie dédiée aux services à l'énergie, conseille, via son métier d'installateur, les caves vinicoles afin de les rendre plus efficaces d'un point énergétique et environnemental. Et il y a de quoi faire : exemples de réalisations possibles, avec le témoignage de Bernard Gros, qui s'y emploie depuis 1999.

Engie Axima opère dans le secteur vinicole français et étranger depuis plusieurs années maintenant, plus précisément dans l'optimisation énergétique des chais et de ses équipements. A la clé, d'importantes économies possibles pour les caves : « Le matériel installé, une pompe, un groupe de froid, peut être tout simplement mal dimensionné, donc coûteux en énergie », explique Bernard Gros. Outre cet exemple, de nombreuses autres interventions existent pour diminuer la consommation : la récupération d'énergie perdue, du chaud et du froid produits, en les diffusant où il y en a besoin, par exemple pour refroidir une cuve ou produire de l'eau chaude. Chez un de ses clients, il a par exemple été possible de récupérer de la chaleur sur les compresseurs d’air comprimé asservissant les pressoirs pneumatiques ainsi que sur les machines frigorifiques. Mais améliorer l'efficacité énergétique d'un chai peut aussi, plus simplement, passer par une meilleure disposition des contenants et barriques dans le chai, en les regroupant par températures homogènes.

"Un taux d'utilisation très faible liée à activité très saisonnière et courte "

« C'est une somme de petits points qui rendent au final l'économie intéressante », résume Bernard Gros. Pour être exhaustif, l'entreprise procède donc des audits énergétiques complets. « Nous menons une étude de tous les flux énergétiques existants et avons une approche globale, à la différence d’autres corps de métiers pas forcément tournés vers ces problématiques thermiques  », poursuit celui-ci.

Outre l'optimisation de caves existantes, l'entreprise accompagne les opérateurs dans des projets de construction de caves. Elle les conseille sur les aspects énergétiques, fluides, ou encore traitements de l'air : besoin en chaud et froid, ventilation des chais et extraction du CO2, production et distribution des gaz, etc. L'activité vinicole étant très saisonnière, de gros investissements qui vont avoir un taux d'utilisation très faible peuvent par exemple être évité, par exemple par stockage de l'énergie : « Un groupe frigorifique pour refroidir de la vendange, qui va coûter très cher et n'être utilisé qu'une dizaine de jours, peut être remplacé par notre solution coulis de glace », détaille le spécialiste (voir encadré).

"Un intérêt pour l'image"

Axima propose également aux caves désireuses de diminuer leur impact environnemental de nouvelles solutions de réfrigération décarbonées - des fluides frigorigènes naturels à plus faible « potentiel de réchauffement planétaire » : CO2, ammoniac, propane - en remplacement des gaz fluorés. Des gaz « qui ont aussi une très forte efficacité énergétique ».

L'activité de l'entreprise se développe progressivement dans la filière viticole, aussi bien dans les différentes régions viticoles françaises qu'à l'étranger. Même s'il reste encore « beaucoup de travail à faire », surtout dans les petites structures, les caves sont de plus en plus soucieuses de leur façon de produire. « Cela renvoie une image plus positive, sans compter l'intérêt économique si l'on tient compte de l'évolution possible du prix de l'énergie dans les années à venir... », conclut Bernard Gros.

Le coulis de glace : un procédé flexible pour produire du froid

Axima a récemment développé un générateur de coulis de glace qui permet de stocker du froid pendant quelques heures, en particulier lors de son fonctionnement nocturne, afin qu’il puisse être utilisé pendant la journée, aux heures où le coût de l’énergie augmente.

Le système permet d’accumuler de l’énergie frigorifique sur une longue période et de la restituer rapidement lorsque le besoin se présente. Ceci donne l’opportunité de réduire la taille des productions frigorifiques de manière importante selon les applications considérées et également la puissance électrique appelée en pointe.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé