LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Bu sur le web

Candidat à l’AOP, les vins du Sussex se voient déjà en haut de l'affiche

Jeudi 24 novembre 2016 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 07/12/2016 18:02:18

La 'Protected Designation of Origin' des vins du Sussex ferait autant office de label de qualité que de marque de reconnaissance pour le vignoble anglais.
La 'Protected Designation of Origin' des vins du Sussex ferait autant office de label de qualité que de marque de reconnaissance pour le vignoble anglais. - crédit photo : Ridgeview Estate
Brexit ou pas, les vignerons du Sud-Est de l’Angleterre ne sont pas peu fiers d’avoir ouvert la voie de la protection européenne de leur zone d’origine. Une identification qui ne se ferait pas sans prétention.

Ce 22 novembre, le Département Britannique de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales (DEFRA) a annoncé avoir déposé un dossier de reconnaissance des vins d’appellation du Sussex auprès de la Commission Européenne. Le temps que la direction générale de l’agriculture se positionne, les vins de Sussex bénéficient d’une protection nationale temporaire précise la revue The Drink Business. Mais l’aspect limité de cette protection n’est pas pour réduire la satisfaction des journaux anglais. Dont la glorification du vignoble national souligne en creux toute sa soif de reconnaissance.

"L'AOP permettra au Sussex de devenir un vignoble reconnu, comme Bordeaux ou la Toscane"

Le Telegraph rapporte sans retenue que « les vins effervescents du Sussex peuvent maintenant être considérés comme étant à égalité avec les régions viticoles bien connues d’Europe ». « D’abord il y a eu le Prosecco, puis le gel... Et maintenant, c’est le Sussex qui est la dernière menace à faire régner la peur dans le coeur du pays de Champagne » fanfaronne le quotidien The Times. « Le vin de Sussex prêt à rejoindre les champagnes dans l’élite européenne » surenchérit la revue Decanter, qui atténue cependant son propos en précisant que « sa candidature aux droits de protection communautaire pourrait dépasser le calendrier de sortie de l’Union Européenne par le gouvernement anglais ». Ce qui semble probable, sachant que le premier dossier d’AOP pour un vin anglais est en attente depuis octobre 2012. Alors qu’il se limite à la seule zone Darnibole du domaine de Camel Valley (Cornouailles).

Dans le cadre du Brexit, le maintien de la protection des indications géographiques anglaises est loin d'être oublié. « Ce sera un sujet, parmi tant d’autres, que nous devrons discuter et où il sera relativement simple de faire avancer une sorte de reconnaissance similaire à celle que nous avons actuellement » rassure le ministre de l’Agriculture, George Eustice, lors d’un débat parlementaire sur l’industrie anglaise des vins, ce 16 novembre.
 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé