LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Place de Bordeaux

Disparition d’un diplomate, le négociant Jean-Henri Schÿler Schröder

Mardi 08 novembre 2016 par Alexandre Abellan

Tenant d’une importante famille girondine, Jean-Henri Schÿler s’est lié à une toute aussi emblématique du vignoble champenois, après son mariage à Christine Krug.
Tenant d’une importante famille girondine, Jean-Henri Schÿler s’est lié à une toute aussi emblématique du vignoble champenois, après son mariage à Christine Krug. - crédit photo : Château Kirwan
Propriétaire du château Kirwan, Jean-Henri Schÿler a présidé la Fédération des négociants et l’interprofession bordelaise dans les années 1970. Tout en étant consul général du Danemark

Ayant tout juste fêté ses 85 ans, Jean-Henri Schÿler s’est éteint ce 31 octobre à Margaux annonce sa famille dans le carnet du Sud-Ouest. Figure du négoce bordelais et de son ancrage historique, il a dirigé l’emblématique maison Schÿler & Schröder (fondée aux Chartrons en 1739), et le château Kirwan (troisième cru classé de Margaux en 1855). Septième d'une génération descendant des négociants allemands Schÿler et Schröder, il s’est appliqué à garder sous giron familial ces deux entreprises. En 1999, il a cédé les rênes du négoce et de la propriété familiale à son fils, Yann Schÿler. Ce dernier a d’ailleurs repris sa charge de consul général du Danemark à Bordeaux (fonction familiale depuis 1917).

Maison de négociations

L’expérience de diplomate de Jean-Henri Schÿler lui aura été particulièrement utile lors de ses mandats de président de la Fédération des Négociants de Bordeaux et Libourne de 1969 à 1987, et surtout du Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux de 1974 à 1976. « C’était une époque extrêmement importante car très difficile, les millésimes n’étaient pas bons ou très moyens » confie son fils, Yann Schÿler, à France 3. « On a d’abord appelé mon père pour rassembler le négoce. Puis dans les années 1970,  il a été appelé à la présidence du CIVB pour rassembler les deux familles qui ne se parlaient plus » explique-t-il.

"Il est toujours triste de voir disparaître des amis"

« Homme de parole, d'une grande humanité, à l'écoute et convaincu de l'importance du collectif, il a aussi fortement marqué la vie interprofessionnelle de la filière viticole bordelaise » salue le négociant Allan Sichel*, l'actuel président du CIVB et ancien président des maisons de Bordeaux. Entre autres points communs avec son ami Jean-Henri Schÿler, Allan Sichel est également ancré dans le vignoble médocain, ayant grandi au château Angludet (à moins de deux kilomètres du château Kirwan). « J'ai le souvenir d'un homme sympathique, jovial qui plaisantait beaucoup… Surtout tôt le matin, lors du co-voiturage scolaire pour réveiller tous nos sens avant d'arriver à l'école à Bordeaux » se rappelle Allan Sichel.

À la mémoire de Jean-Henri Schÿler, une cérémonie religieuse se tiendra ce 10 novembre, à 10 heures, au temple protestant du Hâ (Bordeaux).

 

* : Les maisons Sichel et Schÿler sont d'ailleurs associées, par leur joint-venture d'embouteillage et de logistique SICSOE.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé