Lancement de la Wine Tech

Ces start-up qui simplifient l'accès au vin

Lundi 10 octobre 2016 par Bertrand Collard

Ces start-up qui simplifient l'accès au vin
Les 7 et 8 octobre a eu lieu le lancement de la Wine Tech, une fédération d'une trentaine de start ups qui veulent rapprocher les viticulteurs et le vin du grand public. Vitisphere y était.

« Il est plus facile de se faire connaitre lorsqu’on est plusieurs que seul. C’est pour cela que nous avons fondé la Wine Tech », explique Vincent Chevrier, l’animateur de cette fédération de start-ups qui veulent rapprocher le grand public du vin.

Lui-même a créé le site Vinexplore qui référence tous les lieux et dates où l'on peut goûter du vin. Il suffit de saisir le nom d’une commune pour savoir ce qui se passe autour de soi. Un site où chaque vigneron, caviste ou bar vin peut publier gratuitement ses événements ou horaires d’ouverture afin d'attirer des amateurs.

Les 7 et 8 octobre, Vincent Chevrier tenait salon avec douze autres entreprises de la Wine Tech pour son lancement officiel, à l’espace Montmartre à Paris. Le moment était bien choisi : c’était pendant la fête des vendanges de la célèbre butte.

"Vinoteam potentialise la capacité d’achat des amateurs"

L'occasion pour lui de présenter son nouveau service : Vinoteam, destiné à simplifier l'achat groupé de vin par les particuliers. Les intéressés créent un compte, indiquent leur numéro IBAN et font partager leurs bons plans à leurs amis. Ils passent commande et peuvent se faire rembourser par simple virement bancaire par les membres de leur Vinoteam. Le site prélève un pourcentage sur la transaction.

« La plupart des gens ne s’y connaissent pas en vin. Mais tout le monde a un copain, un référent, qui s’y connaît. Vinoteam potentialise la capacité d’achat de ces référents », souligne Vincent Chevrier.

L’inventeur incite tous ceux qui vendent en direct à faire connaître son service à leurs clients afin de leur offrir l'opportunité d'acheter davantage pour bénéficier de réductions sur les bouteilles et sur les frais de port. Pour cela, il distribue à qui veut des flyers et propose des vidéos et des stickers numériques à inclure sur leur site.

Fondatrice de Vinealove, Françoise Pauly est une autre animatrice de la Wine Tech. Lancé en 2013, son site de rencontres pour les passionnés de vin a pris ses marques. Elle organise une quinzaine de soirées dégustation par an pour aider les amateurs à trouver l’âme sœur. À chaque fois un vigneron vient présenter ses vins.

Le site Geovina est plus récent. Il a pour ambition de recenser tous les vignerons faisant de la vente directe et accueillant le public. Il a démarré en 2015 en Languedoc-Roussillon. Il vient de s’étendre à la vallée du Rhône à la Provence et à la Corse. Il ambitionne de couvrir toute la France l’an prochain. Chaque vigneron peut s’y référencer gratuitement en indiquent son nom, son adresse mail et sa géolocalisation. Pour 12,50 € HT/mois, il peut ajouter une photo, une présentation synthétique de son domaine et ses horaires d’ouverture. Il peut aussi proposer des offres aux clients qui viennent avec l’application Geovina. Pour 19,95 € HT/mois, on a droit à une présentation détaillée et à envoyer des notifications sur les smartphones possesseurs de l’appli, pour les prévenir d’un événement, par exemple.

Avec cette application un voyageur, peut prendre connaissance à tout moment des domaines se trouvant autour de lui. S’il veut s’y rendre Geovina lui indique le chemin à suivre.

"Twil facilite l'achat d'impulsion"

Encore plus récent : Twil, l’acronyme de the wine I love (le vin que j’aime). Lancée en février, cette application permet de photographier l’étiquette d’un vin pour accéder à sa fiche technique, à des informations sur le producteur et, surtout, de passer immédiatement commande.

Lorsque l’étiquette n’est pas connue de Twil, l’application propose au consommateur d’aller se renseigner pour lui. S’il est intéressé, la start up prend contact avec le producteur et lui propose d’intégrer son service. Celle-ci fournit des cartons et du matériel de communication pour l’expédition des bouteilles, comme un petit sticker rond à coller sur les flacons indiquant : « j’aime, je twil » pour encourager les amateurs à prendre le bon réflexe

Tags : Wine tech

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé