Bourgogne

Vers un millésime de qualité

Lundi 05 septembre 2016 par Christelle Stef

Vignoble bourguignon
Vignoble bourguignon - crédit photo : Pixabay
En Bourgogne, les premiers coups de sécateurs pourraient être donnés vers le 20 septembre en Côte d'Or. Pour l'instant, le millésime s'annonce qualitatif en blanc comme en rouge. Seul bémol : les rendements

« On est sur un millésime qui mûrit très bien », se réjouit Eric Grandjean, du centre oenologique de Bourgogne. Au 30 août l'évolution était même galopante du fait des températures élevées. « Cette semaine on a pris 20 à 25 g/l de sucre alors qu'habituellement c'est plutôt 12 à 16 g par semaine. Les teneurs en acide malique ont bien chuté. On est passé de 12 à 15 g/l à 6 à 7 g/l pour les blancs. Là il y a du vent, les raisins vont se concentrer », indique l'oenologue. Mais il y a de gros écarts de maturité entre les parcelles peu chargées à cause du gel et les autres. Autre difficulté : dans les parcelles gelées, deux générations de raisins à des stades de maturité différents se cottoient. "Cela va être difficile à gérer. Faudra-t-il faire deux récoltes ?", s'interroge Eric Grandjean.

Bon état sanitaire

En Côte d'Or, dans les parcelles très peu chargées, les premiers coups de sécateurs pourraient donc être donnés autour du 20 septembre et à la fin du mois dans les autres si le temps se maintient. « On a environ 10 jours de retard par rapport à la moyenne et trois semaines par rapport à l'an passé », note-t-il. L'état sanitaire est excellent. « Le feuillage est parfaitement vert. Il y a eu une forte pression de mildiou et d'oïdium mais les vignerons l' ont bien jugulée », indique Eric Grandjean. Selon lui, à ce jour le millésime se présente donc plutôt bien. Seul bémol : les rendements. « Je pense qu'on se dirige vers une demie-récolte mais les situations sont très diverses ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé