LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Monopole norvégien

Hilde Britt Mellbye va prendre la direction du Vinmonopolet

Mercredi 31 août 2016 par Alexandre Abellan

A 55 ans, la PDG du groupe de santé privé Norlandia Care va devenir la nouvelle directrice du monopole d’Etat pour la distribution de boissons alcoolisées.
A 55 ans, la PDG du groupe de santé privé Norlandia Care va devenir la nouvelle directrice du monopole d’Etat pour la distribution de boissons alcoolisées. - crédit photo : Vinmonopolet
En attendant son entrée en fonction, la direction générale du distributeur de vins et spiritueux est assurée par Lars Sogn, suite à la disparition au printemps de Kai Henriksen.

Dirigeante reconnue, Hilde Britt Mellbye s’apprête à réaliser un virage professionnel pour le moins surprenant : elle va quitter la direction de Norlandia Care, groupe d’établissements médico-sociaux (crèches, cliniques et maisons de retraite), pour prendre la tête du Vinmonopolet, le monopole d’Etat assurant la vente aux particuliers des vins et spiritueux. En passant de l’accueil médical aux vins et spiritueux, Hilde Britt Mellbye n’y trouve rien d’incongru. Au contraire, comme elle l’explique au site norvégien E24 : « mon expérience à Norlandia est tout à fait pertinente pour l'exercice des droits sociaux. Et j’ai conscience que les valeurs d’éthique sont absolument essentielles pour préserver la confiance du peuple [dans le monopole]. »

Intérim

En poste depuis dix ans, son prédécesseur, Kai Henriksen, a quitté ses fonctions de directeur général en mars dernier. Il s’est éteint en mai. Lars Sogn assure depuis l’intérim, qui doit s’achever au plus tard le premier janvier 2017.

Monopole d’Etat fondé en 1922, le Vinmonoplet assure en Norvège la distribution des boissons alcoolisées de plus de 4,75°.alc. La présidente de son conseil d’administration est Hill-Marta Solberg.

Ventes au premier semestre 2016

Pour le Vinmonopolet, les vins représentent 86 % des ventes de boissons alcoolisées sur les six premiers mois de l'année 2016. Si les vins rouges représentent 60 % de ces volumes de vins (avec une nette domination de l'Italie), leurs volumes se sont stabilisés et se sont actuellement les vins blancs et effervescents (+13 %) qui tirent la consommation (respectivement en hausse de 7 et 13 % par rapport au premier semestre 2015). Si la France est le quatrième pays fournisseur de vins rouges (avec 10 % des volumes, contre 40 % pour l'Italie), elle se place en deuxième position pour les blancs (à 27 %, juste derrière l'Allemagne) et en troisième place pour les effervescents (à 20 %, quand l'Italie est à 54 %).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé