LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Aléas climatiques

Le bilan chiffré des trois orages de grêle en Beaujolais

Mercredi 06 juillet 2016 par Juliette Cassagnes

Dégâts de grêle sur inflorescence, suite à l'orage du 24 juin 2016 dans le Rhône
Dégâts de grêle sur inflorescence, suite à l'orage du 24 juin 2016 dans le Rhône - crédit photo : A Prat
La Chambre d'agriculture du Rhône a estimé les dégâts causés par les différents épisodes de grêle qui se sont abattus dans le Beaujolais en avril, mai et juin 2016. Ils ont été présentés à l'occasion d'une réunion organisée avec le préfet du département et des responsables des collectivités territoriales le 1er juillet.

Le premier orage, celui du 13 avril 2016, est le moins dévastateur; il a endommagé 150 hectares de vignes, dont 100 à plus de 75%, dans les appellations Juliénas et Beaujolais-villages, sur les deux départements du Rhône et de la Saône-et-Loire.

Le second, du 27 mai 2016, s'est également abattu dans le nord du Rhône et en Saône-et-Loire, sur les crus Chiroubles, Fleurie, Morgon, Régnié, Moulin à vent et Beaujolais-villages. Il a abîmé 1500 hectares de vignes, dont 650 hectares détruits à plus de 75%.

Une enquête partielle conduite auprès de 275 exploitations sinistrées suite à ces deux orages chiffre la perte de récolte en vin à hauteur de 50 000 hectolitres environ.

Le dernier, celui du 24 juin, a été le plus destructeur. Il a touché 2250 hectares du vignoble, dont 1000 hectares de vignes sinistrées à plus de 80%. « Cet orage a suivi le même itinéraire que celui du 27 mai, en accentuant les premiers dégâts et en élargissant la surface impactée », précise la Chambre d'agriculture du Rhône. Les appellations concernées en Beaujolais sont identiques aux précédentes. Très violent, il a également entraîné des dégâts de forte érosion dans les parcelles. « Celles touchées entre 80 et 100% et à deux reprises ont une perte de fonds certaine, avec une récolte 2017 fortement compromise ». Les arboriculteurs, maraîchers, éleveurs et les grandes cultures, n'ont pas été épargnés non plus, avec de gros sinistres. L'appellation Coteaux du Lyonnais, au sud-ouest de Lyon, a également été touchée, sur 25 hectares.

La consolidation des données issues de ces trois orages en Beaujolais estime à 2136 hectares la surface de vignes sinistrées à un taux moyen de 64% et à 973 hectares les surfaces sinistrées à plus de 75%. Au total, dans ce vignoble, on dénombre 412 exploitations sinistrées, dont 39 pour lesquelles plus de 75% des surfaces sont impactées. Quatre exploitations sur dix seulement sont assurées, « avec un niveau d'assurance faible à moyen », les autres ne l'étant pas du tout.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé