Santé publique

L'affiche publicitaire d'InterRhône définitivement interdite

Mercredi 08 juin 2016 par Juliette Cassagnes
Article mis à jour le 10/06/2016 15:01:10

L'affiche d'InterRhône a finalement été interdite par la Cour d'appel de Paris, en mai 2016
L'affiche d'InterRhône a finalement été interdite par la Cour d'appel de Paris, en mai 2016 - crédit photo : DR
L’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (Anpaa) a finalement obtenu gain de cause. Elle est parvenue à faire interdire totalement la campagne publicitaire d’InterRhône.

L'Anpaa avait fait appel de la décision du tribunal de grande instance de Paris qui avait autorisé, par une ordonnance du 7 janvier 2015, le maintien des visuels de la campagne publicitaire d’InterRhône « Au goût de la vie ». Seul un changement de slogan avait en effet été exigé, ce que l’interprofession avait fait en le remplaçant par « Des vins hauts en couleur ».

 
La cour d’appel de Paris vient de rendre sa décision par un arrêt datant du 27 mai 2016. La campagne de publicité est définitivement interdite. Elle y « ordonne la suppression de tout support publicitaire, et notamment sur tout support papier et support de communication en ligne, de la mise en scène d’un personnage en costume de ville tenant une sacoche dans la main droite, accroché à un ballon de baudruche rouge par la main gauche et s’élevant dans le ciel au-dessus d’une ville grise associée au slogan Côtes-du-Rhône ».
 

La décision a été assortie d’une amende de 5 000 € par infraction constatée. InterRhône et le syndicat des Côtes du Rhône ont donc aussitôt prévenu leurs opérateurs en leur demandant de retirer toutes les affiches ou documents représentant cette image. Cette campagne d’affichage était en fin de vie, InterRhône travaillant déjà à la mise en place d’une prochaine campagne pour la rentrée.

Tags : Santé loi Evin

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
marceldeschamps Le 15 juin 2016 à 08:40:37
La loi Evin est un désastre social qui aura favorisé l'alcoolisme des jeunes. Qui aura fait baisser la consommation du vin , augmenté la consommation des alcools forts ( la France est devenue le plus gros consommateur au monde de whiskies ) et surtout fait gonfler les revenus de l'Anpaa.
Rolf Le 11 juin 2016 à 14:05:37
Ce pays marche sur la tête. Cette affiche n'avait rien d'incitatif, pourquoi cette soi-disant association ne s'en prends pas aux publicités pour le whisky et la vodka qui font beaucoup plus de ravages ? Ah oui seulement s'attaquer aux gros lobbys d'alcools forts, ça doit coûter un peu plus cher ...
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé