Eclectique et pointue

Vente Privée présente une sélection pointue

Vendredi 03 juin 2016 par Marion Sepeau Ivaldi

60 cuvées de vignerons sont à découvrir lors de la Foire aux vins Vente Privée.
60 cuvées de vignerons sont à découvrir lors de la Foire aux vins Vente Privée. - crédit photo : Marion Sepeau Ivaldi
Le site Vente Privée lance en 2016 la première Foire aux vins de son histoire. Le site a choisi d’offrir une sélection hors des sentiers battus associée aux domaines historiques du distributeur.

Le 28 août prochain, Vente Privée lancera, pour la première fois, une Foire aux vins. Durant quinze jours, les internautes pourront découvrir 80 références, dont une soixantaine de cuvées de vignerons. Ils pourront également retrouver les références historiques du site, telles que la maison Chapoutier, Mas Amiel ou encore Albert Bichot. «Nos clients nous réclamaient une foire aux vins» assure Vente Privée qui a réalisé un chiffre d’affaires de 44 millions d’euros pour 4,5 millions de cols distribués en 2015.

Fourchette de prix reserrée


La sélection a associé Karine Valentin, journaliste à Cuisine et Vins de France et Nicolas Smith, sommelier, qui sont partis à la recherche de vins de vignerons avec l’envie de proposer des pépites aux 4,5 millions de visiteurs journaliers du site. «Notre sélection est assez inhabituelle pour Vente Privée» souligne Nicolas Smith. Des vins aussi éclectiques que le Domaine Thierry Merlin Cherrier (Sancerre), Domaine Usseglio Raymond (Les Amandiers, vin de France), Roccheviberti Azienda Agricola (Barbera d’Alba, Langhe Nebbiolo, Barolo) se retrouvent ainsi dans la sélection. Tout comme le Domaine La Croix Montjoie, cuvée l’Elégante en Bourgogne – Vézelay. « Quand Vente Privée nous a proposé de participer à la Foire aux vins, nous n’avons pas hésité une seule seconde. C’est une marque de reconnaissance et une promotion intéressante autant pour notre domaine que pour notre appellation méconnue qui s’étend sur une centaine d’hectares » explique Matthieu Woillez, propriétaire, avec sa femme Sophie, du domaine.
La sélection ne donne aucune priorité à une région viticole particulière et reste dans une gamme de prix assez resserrée : de 3,75 euros pour le domaine de Joÿ en Côtes de Gascogne à 28 euros pour le Barolo Roccheviberti qui n’a rien à envier à certains Bourgogne, assure Nicolas Smith.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé