LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Fin de non recevoir

Millésime Bio et Vinisud continueront de faire salon à part

Lundi 23 mai 2016 par Alexandre Abellan

Le prochain salon Millésime Bio se tiendra du trente janvier au premier février 2017. Organisée par Adhesion Group, la prochaine édition de Vinisud aura lieu du 20 au 22 février 2017.
Le prochain salon Millésime Bio se tiendra du trente janvier au premier février 2017. Organisée par Adhesion Group, la prochaine édition de Vinisud aura lieu du 20 au 22 février 2017. - crédit photo : Parc des Expositions de Montpellier
En 2017, les deux salons montpelliérains ne feront pas front commun. 78 % des exposants de Millésime Bio ne souhaitant pas cette union promue par un Vinisud devenu annuel.

Malgré l’ardeur de ses arguments, Vinisud n’aura pas réussi à convaincre Millésime Bio de faire front commun. L'an prochain, le salon des vins et spiritueux méditerranéens et le mondial du vin biologique ne feront donc pas dates communes. Comme en 2016, ils se suivront à quelques semaines d'intervalle au parc des expositions de Montpellier.

L’objectif de ce rapprochement ambitieux était « de pérenniser la place de Montpellier comme le cœur du vignoble méditerranéen et comme un lieu important pour le commerce du vin et les visites de vignobles » détaille un communiqué de SudVinBio, l’organisateur de Millésime Bio. A l’étude depuis de nombreux mois, la proposition de Vinisud n'a pas convaincu les exposants de Millésime bio. Sur 325 répondants (pour 873 exposants en 2016), 78 % se sont en effet opposés à ce projet de synergie. Et ce malgré la baisse de 3 % du visitorat en 2016 (pour 4 500 professionnels). Un blackboulage qui fait écho à la philosophie atypique de Millésime Bio : conserver une ambiance simple et modeste, à une échelle résolument humaine. Face à ce manque d'engouement, les  conseils d’administration de Vinisud et de Millésime Bio ont décidé de ne pas réunir leurs salons.

L'enjeu d'un Vinisud annuel

2017 marquant le passage de Vinisud à un rythme annuel, l’objectif avoué de ses organisateurs était de dynamiser le salon en diversifiant son portfolio (et dynamisant son offre bio, encore timidement mise en avant). Si le salon méditerranéen a perdu cette manche, sa volonté d’attirer de nouveaux acheteurs et exposants reste vive. Et les idées ne manquent pas en la matière. Comme celle du négociant Michel Chapoutier, qui proposait en février dernier d’« ouvrir une extension du salon, qui soit réservée à tous les jeunes vignerons de France ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé