Podium italien

Zonin intègre le top 3 des entreprises du vin

Mercredi 18 mai 2016 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 20/05/2016 11:37:25

Entré depuis 2006 dans le groupe familial, Domenico Zonin vient d’en prendre la présidence à la suite de son père, Gianni Zonin, qui était en poste depuis 1967.
Entré depuis 2006 dans le groupe familial, Domenico Zonin vient d’en prendre la présidence à la suite de son père, Gianni Zonin, qui était en poste depuis 1967. - crédit photo : Zonin 1821
Avec un bond de 15 % de son chiffre d’affaires en 2015, le groupe transalpin s’immisce dans le classement réalisé par le Corriere Economia jusqu’alors trusté par les unions coopératives.

Récemment publié dans le Corriere Economia (supplément économique du Corriere della Sera), le classement 2015 des entreprises viticoles italiennes compte 110 sociétés au chiffre d’affaires supérieur à 10 millions d’euros, soit dix nouveaux entrants par rapport au classement 2014. Pour la journaliste Anna di Martino, à son origine, « la principale nouveauté de l’étude 2015 est l’entrée d’un groupe privé à la tête du classement, après des années d’absolu monopole des caves coopératives ».

Podium

Avec 186 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015 (+15 % par rapport à 2014), le groupe familial Zonin 1821 arrive ainsi en troisième position, prenant la place du Gruppo Mezzacorona (174 M€, +2 %). Acteur majeur du vin transalpin, le groupe vénitien Zonin possède 2 000 hectares de vigne en Italie (avec neuf domaines dans les Pouilles, la Sicile, la Toscane…), plus 90 ha en Virginie (Barboursville Vineyards). Le groupe se targue de réaliser 84 % de son activité à l’export et d’avoir triplé en dix ans son chiffre d’affaires.

Le groupe coopératif Cantine Riunite & CIV reste de loin le premier acteur économique transalpin, avec un chiffre d’affaires de 547 millions d’euros (+3 %). Premier producteur italien de raisins, le groupe est né de la fusion de deux coopératives d’Émilie Romagne. L’union Riunite & CIV témoigne également de la bonne santé des vins effervescents italiens, étant le premier producteur de lambrusco. Le groupe Caviro arrive, quant à lui, en deuxième place, avec 226 millions d’euros (-2 %). Avec 11 675 viticulteurs apporteurs, ce groupe représente pas moins de 10 % des volumes nationaux.

À noter que ces données économiques sont soit estimées, soit issues de communications officielles. Le chiffre d’affaires des 110 sociétés italiennes ici classées s’élève à 5,4 milliards d’euros (+4,5 % par rapport à 2014), soit 44 % de l’activité de l’ensemble de la filière italienne.

A LIRE AUSSI

Comité Européen des Entreprises du Vin
Domenico Zonin nommé vice-président
Vinitaly
Matteo Renzi donne des ambitions aux vins italiens

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé