Rhône-Alpes

La Clairette de Die fait son festival ce week-end

Jeudi 05 mai 2016 par Juliette Cassagnes

L'affiche de la cinquième édition des Espiègleries, le festival de la Clairette de Die
L'affiche de la cinquième édition des Espiègleries, le festival de la Clairette de Die - crédit photo : DR
« Les Espiègleries » auront lieu ce long week-end de l'Ascension, à Die (Drôme). Ce festival organisé par le syndicat viticole depuis cinq ans met en valeur la Clairette de Die et son territoire, mais il est aussi un moyen de rajeunir l'image du produit.

La cinquième édition des « Espiègleries », le festival de la Clairette de Die, se tiendra pendant ce week-end de l'Ascension, du 5 au 8 mai 2016, au cœur de la ville de Die (Drôme). Au programme de ces cinq jours : de « l'humour musical », du cinéma, des expositions, des ateliers et bien sûr des dégustations effervescentes. Nouveau cette année : l'organisation d'une balade « cabanons-dégustations » le vendredi après-midi dans les vignes, guidée par les vignerons de la Clairette. Un marché de potiers a également lieu en même temps.

« Avec ce festival, nous souhaitons donner une image moderne de la Clairette, la rajeunir, indique Fabien Lombard, président du syndicat viticole. Nous essayons de la sortir du moment de consommation du dessert ! ». La thématique de l'humour musical et la dégustation de cocktails à base de Clairette ou de Crémant est d'ailleurs organisée dans ce but. Le public visé par le syndicat : les familles et le jeune public. « Des milliers de personnes sont attendues dans les rues, provenant de la région Rhône-Alpes », précise Fabien Lombard.

Quelques activités sont payantes, notamment les spectacles. Le festival, doté d'un budget un peu inférieur à 100000 €, est co-financé par les vignerons, les collectivités territoriales et les propres recettes des spectacles. Il est organisé par le syndicat de la Clairette et des vins du Diois en partenariat avec le Théâtre de Die, depuis 2012. Précédemment, une « simple » fête viticole avait lieu chaque année. En voie « d’essoufflement », les vignerons souhaitaient alors repartir sur une « nouvelle formule », associant la Clairette mais aussi son territoire. L'objectif pour eux est désormais « d'asseoir le festival localement et régionalement ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé