LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Savoie 

Mariage de raison entre les caves coopératives de Chautagne et d'Apremont

Mardi 15 mars 2016 par Juliette Cassagnes

L'AGE de la cave coopérative de Chautagne : assis, Jean Francois Vissoud, nouveau vice-président (en orange), et à sa gauche, Gilles Clerc, nouveau président
L'AGE de la cave coopérative de Chautagne : assis, Jean Francois Vissoud, nouveau vice-président (en orange), et à sa gauche, Gilles Clerc, nouveau président - crédit photo : Journal Terres des Savoie -  ©  Claudine LAVOREL
En Savoie, deux caves coopératives, celle de Chautagne et celle d'Apremont, viennent de fusionner. Une opération rendue nécessaire par la baisse du nombre d'adhérents et des volumes traités.

Les adhérents des deux caves coopératives savoyardes de Chautagne (Ruffieux, Savoie) et d'Apremont (« Le vigneron savoyard ») ont voté, à l'unanimité, le 24 février 2016, la fusion de leurs caves, lors d'une Assemblée générale extraordinaire. « Cela faisait 25 ans que l'on travaillait ensemble ; surtout depuis 2011, avec la création de la société commerciale*, déclare Gilles Clerc, président de la nouvelle structure. Cette fusion est donc la suite logique et a été très bien accueillie : après avoir harmonisé le commerce, nous passons à la production... A deux, nous serons plus forts que seuls ».

Le mariage entre les deux coopératives donne naissance à une nouvelle entité, dont le nom choisi est celui que portait auparavant l'une des deux structures : « le Vigneron savoyard ». La coopérative compte désormais 60 adhérents, pour une surface de 160 hectares de vigne et un volume de production potentiel de 10000 hl en vins blancs, rouges, rosés et Crémants de Savoie. Les deux sites étant distants de 45 km, le siège a été fixé sur le site de la cave de Chautagne, à Ruffieux. C'est aussi à cet endroit que la production et la mise en bouteilles seront désormais assurées, le site d'Apremont ne servant plus que de vendangeoir, le moût étant ensuite transporté par camion jusqu'à Chautagne. 

Un moyen de devenir plus rentable

La fusion vise à « redonner une dynamique », en tentant de « retrouver de nouveaux adhérents et du volume », par le biais d'une amélioration de la rémunération des adhérents. Depuis plusieurs années, les deux caves coopératives, plus particulièrement celle de Chautagne, sont confrontées à une perte de leurs adhérents et des surfaces viticoles. « La cave était donc devenue sur-dimensionnée par rapport aux volumes traités et, parallèlement, les charges fixes n'avaient pas baissé... Cela devenait donc difficile d'un point de vue rémunération », explique le président. La fusion va également leur permettre d'investir à nouveau, grâce à la mutualisation des moyens. Une nouvelle ligne d'embouteillage va être très prochainement acquise, pour remplacer les anciennes.

La nouvelle structure est présidée par Gilles Clerc, ex-président de la cave de Chautagne, qui sera assisté de deux vices-présidents - Jean-François Vissoud et Pascale Drillat - et de deux secrétaires. Le Conseil d'administration est composé de 18 membres. L'embauche d'un directeur pour piloter la structure, qui compte 6 salariés, n'est pour le moment pas à l'ordre du  jour.

Un dispositif unique: une cave coopérative s'allie à une maison de négoce pour commercialiser ses vins
La production des deux caves coopératives est écoulée à 90% en bouteilles, soit environ 700000 cols. Une grosse partie est assurée par la société commerciale « Adrien Vacher distribution- le Vigneron savoyard », créée en 2011 entre les deux caves et la maison de négoce savoyarde Adrien Vacher. Cette dernière possède 63% du capital. Cette société commercialise la quasi-totalité des volumes des deux caves coopératives en plus de ceux du négociant, auprès de la grande distribution régionale, et dans une moindre mesure, auprès du circuit CHR et à l'export. La gamme de la cave est composée de vins tranquilles blancs – dont les crus Apremont, les Abymes, Chautagne - rouges et rosés, et dernièrement, du Crémant de Savoie.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé