LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Coopérative de Saumur

Les adhérents recalent le projet de fusion

Lundi 07 mars 2016 par Patrick Touchais

Robert et Marcel, la marque de la coopérative de Saumur.
Robert et Marcel, la marque de la coopérative de Saumur. - crédit photo : Patrick Touchais
Annoncée début février, la fusion entre les coopératives de Saumur et Bourgueil n’a pas été validée par les adhérents de cette première. Pourtant, les clignotants sont au vert pour l’entreprise.

Un sentiment de frustration. Marc Bonnin, le président de la Cave des vignerons de Saumur (106 000 hl) est déçu. “Les élus et les administratifs ont travaillé pendant plus d’une année sur ce projet de traité de fusion, il a été présenté en réunion d’après vendanges, sans réactions hostiles”. D’où la surprise quand 110 adhérents sur les 349 votants n’ont pas ratifié le rapprochement avec la voisine de Bourgueil (15 000 hl). Il a manqué 6 voix, puisqu’il fallait une majorité des deux tiers.

Pas envie de partager le gâteau ?

L’annonce de la fusion avant le vote a sans doute influé. “Un journaliste a vu l’annonce légale, obligatoire pour ce genre de projet. L’AFP l’a reprise. Et c’était parti. On a joué franc-jeu avec la presse, mais on ne voulait pas communiquer au départ”, précise le président.

Autre point, moins ouvertement exprimé. Bourgueil est plus petite que Saumur, avec une image dégradée par une situation économique difficile par le passé. “Certains sont sans doute restés sur cette image, alors qu’aujourd’hui, les chiffres de l’entreprise sont bons”, insiste le directeur François Boche. Une envie à peine voilée de ne pas partager le gâteau…

D’autant que les derniers chiffres présentés à l’assemblée générale de la coopérative saumuroise sont encourageants. Un chiffre d’affaires en retrait d’1 %, à 25,2 M€, pour un volume de 95 500 hl. En baisse, lui de 8 %. “On est dans nos objectifs de mieux valoriser. Nos marges ont progressé de 6 %”, indique Marc Bonnin. La coopérative a même fait le choix de ne pas servir tous ses clients autant qu’ils le désiraient pour reconstituer un peu de stocks. Notamment quelques MDD ont été écartées, au profit des propres marques de l’entreprise. 50 % des volumes sont vendus en GD, 23 % en secteur traditionnel, 20 % à l’export et 7 % en direct. Au final, les 147 apporteurs se partageront 15 M€ contre 11,8 l’exercice précédent.

 

 

 

Légende : François Boche et Marc Bonnin, directeur et président de la coopérative de Saumur. (photo P.Touchais) 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé