Aquitaine

Une « légère progression » de la flavescence dorée pour 2015

Mardi 02 février 2016 par Juliette Cassagnes

La flavescence dorée en Aquitaine concerne en premier lieu la Gironde, qui est aussi le département le plus viticole
La flavescence dorée en Aquitaine concerne en premier lieu la Gironde, qui est aussi le département le plus viticole - crédit photo : DR
Les résultats issus des prospections flavescence dorée 2015 en Aquitaine montrent une progression du nombre de pieds et de surfaces contaminées. La tendance générale semble être à une légère progression de la maladie entre 2014 et 2015, en dehors du vignoble de Jurançon, qui connaît une expression importante.

Sur les 29200 hectares prospectés en 2015 dans la région, environ 44000 pieds ont été décelés contaminés à la flavescence dorée (et/ou au bois noir). Un chiffre en progression de 10% par rapport à l'an dernier. Le nombre de ceps isolés (environ 25200 cette année), tout comme celui des parcelles fortement contaminées, augmentent. La surface à arracher est donc, elle-aussi et logiquement, supérieure à l'an dernier, avec 11 hectares au lieu de 8. « Sauf exceptions, le sentiment général est qu'il y a une légère progression de la maladie entre 2014 et 2015. Les exceptions portent sur des secteurs limités, où la progression y est plus marquée » commente Thierry Aumonier, du Sral Aquitaine.

C'est notamment le cas du vignoble de Jurançon, qui a connu cette année une « extension importante » de la flavescence dorée. « C'est le fait marquant en 2015. Ce vignoble était touché depuis longtemps mais la maladie n'avait jusqu'à présent que peu évolué ». Le nombre et la taille des foyers augmentent, avec des foyers très importants détectés hors du PLO. Sur 4 ou 5 communes, il y a de nombreux foyers, dont certains « importants », supérieurs à 50%. De 200 pieds contaminés en 2014, le vignoble passe à 3700 pieds détectés en 2015. Le PLO 2016 sera agrandi pour tenir compte des nouvelles communes.

35000 pieds contaminés en Gironde

Le premier vignoble concerné par la maladie – mais qui est aussi, et de loin, le plus important en terme de surfaces viticoles – reste sinon la Gironde, avec 35000 pieds répertoriés. « Il s'agit de foyers importants existants depuis l'an dernier qui ont continué à se développer», commente l'agent. Au total, 8 hectares, répartis sur 27 parcelles différentes, devront être arrachés dans le département, ce nombre de pieds comprenant les pieds « isolés » et les parcelles contaminées à plus de 20 % . Avec 27000 pieds atteints, la majorité des contaminations se situent dans l'Entre-deux-mers, dans le secteur du GDON de Bordeaux, du Bourgeais et du Blayais. « Mais aucunes tendances nettes ne sont observées, sauf pour quatre communes : les foyers existants y sont en nette augmentation », indique Thierry Aumonier. A elles-seules, ces communes regroupent en effet la moitié des ceps contaminés du secteur, soit environ 13000 pieds. Les autres appellations girondines sont également concernées par le phytoplasme – Médoc, Sauternais, Grave, Libournais- mais dans une moindre mesure.

En Dordogne, dans le vignoble de Bergerac, le nombre de pieds contaminés est en hausse, mais dans des secteurs déjà « connus », liés à de gros foyers détectés en 2014. « L'augmentation des contaminations est localisée ». Au total, 3500 pieds sont atteints et 2 hectares sont à arracher. Les communes intégrées dans le PLO resteront donc les mêmes.

Dans les Landes, les surfaces prospectées ont été étendues de 50% en 2015 par rapport à l'année précédente : 315 hectares l'ont été sur les 2000 ha que compte le vignoble. « On trouve donc plus de ceps, mais le nombre reste très faible », avec 120 pieds contaminés et aucune parcelle supérieure à 20%. Le PLO restera le même l'an prochain. Dans les vignobles de Buzet et du Madiran, la maladie est également présente, mais en très faible quantité. Dans le Lot-et-Garonne enfin, les foyers détectés en 2014 au Nord de la Garonne sont en cours d'assainissement mais de nouvelles communes seront incluses en 2016 dans le périmètre de lutte.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé