LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Etats-Unis

Le vignoble californien bichonne ses marchés canadiens et mexicains

Mardi 29 décembre 2015 par Alexandre Abellan

Les sénateurs américains ont annulé le texte visant à rendre obligatoire l'étiquetage du Pays d’Origine pour certaines préparations carnées,  une mesure qui déplaisait au Canada, premier marché export des vins américains.
Les sénateurs américains ont annulé le texte visant à rendre obligatoire l'étiquetage du Pays d’Origine pour certaines préparations carnées, une mesure qui déplaisait au Canada, premier marché export des vins américains. - crédit photo : US Congress
Menacés par des mesures de rétorsions à l’export, les vins californiens ont milité pour le retrait d’un texte d’étiquetage du pays d’origine sur les plats préparés à base de viandes aux Etats-Unis.

Ayant la victoire modeste, le Wine Institute « applaudit » les sénateurs américains pour avoir suivi son conseil d’annuler immédiatement le texte d’étiquetage du Pays d’Origine pour certaines préparations carnées (le Country of Origin Labeling, soit COOL). Ce projet de loi a suscité la colère des pays limitrophes que sont le Canada et le Mexique, se sentant lésés alors qu’ils ont des alliances commerciales avec les Etats-Unis. Dans le cadre d’un arbitrage de 7 ans, l’Organisation Mondiale du Commerce a finalement autorisé le Canada et le Mexique à imposer annuellement jusqu’à un milliard de dollars de mesures de rétorsion contre les Etats-Unis (annoncée le 7 décembre, cette mesure est valide depuis le 21 décembre).

En faisant marche arrière le18 décembre, le Congrès a donc apaisé les craintes du vignoble, au détriment des demandes des consommateurs et éleveurs américains. « Nous savons que les vins américains sont sur leur liste de cibles. Des mesures de rétorsion par le Canada et le Mexique pourraient ramener nos exportations à des décennies en arrière » estime Robert Koch, le PDG du Wine Institute (rassemblant 1 000 producteurs de vins californiens). Les producteurs américains de vin expédient chaque année 500 millions de dollars vers le Canada et le Mexique (soit 455 millions €). Actuellement, le Canada est le premier marché export des vins américains (où ils détiennent la plus importante part de marché, devant les vins français et italiens).

Lancée le 7 décembre (à la publication de l’avis de l’OMC), cette campagne de lobbying a porté ses fruits en une dizaine de jours. Une performance à faire pâlir d’envie les lobbies européens.

Tags : USA Canada

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé