LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Bulles de Loire

Bouvet-Ladubay revient dans le giron familial

Vendredi 27 novembre 2015 par Patrick Touchais

Animation artistique dans les cave de Monmousseau
Animation artistique dans les cave de Monmousseau - crédit photo : DR
Plus de 80 ans après la première acquisition, Bouvet-Ladubay est à nouveau propriété de la famille Monmousseau, depuis que Patrice et sa fille Juliette, ont repris via la holding d’acquisition Ogmius Capital avec des investisseurs régionaux, la maison saumuroise.

Bouvet-Ladubay, acheté en 1932 par Justin-Marcel Monmousseau, grand-père de Patrice avait été cédé en 1974 à Taittinger, puis en 2006 à l’Indien UB. Ce dernier, en mauvaise posture financière, avait dû s’en séparer en 2014. Reprise par le Britannique Diageo, l’entreprise ligérienne revient dans le giron familial.

Au quotidien, ce changement d’actionnaires ne modifiera pas les habitudes de travail, puisque Patrice Monmousseau, actuel PDG, continuera à piloter la société, comme il le fait depuis 1970. Sa fille, Juliette, à ses côtés dans l’entreprise depuis 2008, occupera désormais le poste de directrice générale.

Pas d’évolutions majeures donc. « La différence, c’est que ça rend l’avenir plus serein, parce qu’on devient maîtres de notre destin », souligne Juliette Monmousseau.

Côté chiffres, la société saumuroise, fondée en 1851 par le couple Eugène Bouvet et Clotilde Ladubay, commercialise quelque 6 millions de cols en bulles (Crémant de Loire, Saumur mousseux et VMQ), et 150 000 de vins tranquilles, pour un chiffre d’affaires de 22 M€, dont 60 % à l’export.

 

 

 

 

 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé