Bag-in-box

BiBoViNo lève 900 000 € et vise 50 boutiques françaises

Vendredi 16 octobre 2015 par Alexandre Abellan

Bag-in-box : BiBoViNo lève 900 000 € et vise 50 boutiques françaises
En augmentant son capital de manière conséquente, la chaîne de distribution de « vins en boîte » espère passer une étape dans son développement.

Faisant appel pour un tiers à ses investisseurs fondateurs et pour deux tiers à un groupe parisien extérieur (Capital & Dirigeants Partenaires, qui reste actionnaire minoritaire), l’enseigne BiBoViNo vient d’augmenter de 900 000 euros son capital. Avec ce nouvel investissement, le distributeur de vins en bag-in-box* compte renforcer rapidement son équipe de développement et ses capacités de financement dans l’achat de vin. A terme, son objectif est de lancer une cinquantaine d’enseignes, en propre et en franchise, sur le territoire hexagonal. « Ce n’est pas une ambition démesurée pour un réseau de distribution de vins : nos camarades de Nicolas en ont 450, Cavavin en a une centaine » juge Frantz Roesch, le président-fondateur de BiBoViNo.

Actuellement, la chaîne de BIB rassemble treize magasins : trois à Paris (IIIème, XIIIème et XVIIème arrondissements), sept en régions (Arras, Colmar, Dijon, Lille, Marseille, Nancy et Le Touquet) et trois à l’international (deux en Belgique et un en Israël), dont neufs magasins ouverts durant les douze derniers mois. L’enseigne annonce encore l’ouverture de nouvelles enseignes pour la fin d’année (dans les villes de Lyon, Nantes et Nice). Toutes ces boutiques sont franchisées, à l’exception du premier concept store qui reste en propre (dans le Marais parisien). A noter également cinq comptoirs de la marque, prenant la forme de corner shop chez des cavistes (notamment chez deux fondateurs de BiBoViNo : Olivier Bosson et Bruno Quénioux, ce dernier étant également en charge de la sélection).

Fondée en 2013, la chaîne BiBoViNo est dédiée à une sélection de vins conditionnés par ses soins en bag-in-box (cliquer ici pour en savoir plus sur son histoire). « Ce qui fait la différence, c’est que le client peut goûter en boutique. A partir de moment qu’il a vu que le vin était bon, il se fiche de l’image du BIB » résume Frantz Roesch. Allant de 19 à 46 € TTC, sa gamme parcourt le vignoble français, à l’exception notable de l’Alsace, l’AOC ne permettant pas de conditionnement hors de l’aire (celle des vins sélectionnés par BiBoViNo se faisant en Beaujolais, par la Maison Peguet). Pour 2015, son chiffre d’affaires annoncé est de 1,2 million d’euros (contre 500 000 € en 2014). La chaîne vise la commercialisation de 50 000 BIB, essentiellement en format trois litres (les cuvées premiums étant valorisées en « tube » de 2 litres, voir photo ci-dessous).

 

 

 

 

* : A noter que le terme est une marque déposée, par le fournisseur Smurfit Kappa.

 

 

[Photo de Frantz Roesch : BiBoViNo]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé