Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

Jean-Luc Mélenchon, nouveau porte-drapeau de la « paysannerie viticole » ?

Vendredi 09 octobre 2015 par Juliette Cassagnes

Jean-Luc Mélenchon, nouveau porte-drapeau de la « paysannerie viticole » ?
Jean-Luc Mélenchon, député européen, publie un nouveau film consacré au vin, comme produit culturel et de "civilisation". Il y défend également la viticulture biologique, à travers des témoignages de viticulteurs.

Après sa visite du vignoble jurassien le 9 septembre 2015 dernier, l'homme politique poursuit son action en faveur de la défense du vin. Il vient de publier sur YouTube un film de 22 minutes consacré au vin. « Il n'est pas habituel pour un homme politique de parler du vin et d'en montrer tout le contenu et le sens », déclare t-il, en guise d'introduction.

 

Dans cette vidéo intitulée « En commençant par le vin », l'homme politique considère le vin comme un produit de civilisation, qui nécessite beaucoup « d'expériences », de « connaissances », de « savoirs-faire », ou encore de « convictions » ou « d'éducation ». On peut y voir Jean-Luc Mélenchon lui-même, mais aussi des professionnels du secteur viticole qu'il rencontre : des acteurs du monde coopératif du vignoble, Serge Azaïs, viticuteur coopérateur à Montagnac, (Hérault), et René Moréno, Président de la cave coopérative de cette même commune, ou encore des viticulteurs bio : l'alsacien Jean-Pierre Frick et les jurassiens Claude Buchot et Valentin Morel, qu'il est venu voir en septembre dernier. 

 

Ces différents intervenants expliquent en quoi l’élaboration des normes viticoles a fait l’objet d’une lutte sociale. Le film montre ensuite que ces normes sont aujourd’hui « menacées par le projet de Grand Marché Transatlantique » entre l'Europe et les Etats-Unis. Un marché « dans lequel les normes environnementales et sociales seront mises au même niveau, le plus bas », explique Jean-Luc Mélenchon. « Le vin contient une civilisation, à laquelle je suis attaché ; demain, nous aurons du Champagne de l’Oklahoma, ou du Chablis du Mississippi », ajoute t-il.

 

Pour finir, la vidéo s'intéresse à « la nécessaire transition écologique de l’agriculture », défendue à travers l’exemple de ces vignerons bio. « Je me suis intéressé à cet esprit de résistance qui entre dans le monde viticole : les activités de résistance commencent toujours par des individus qui résistent, explique l'homme politique, au sujet de l'utilisation massive des pesticides en viticulture. C'est pour cela que je suis venu chez Claude Buchot : il a mis en place des méthodes révolutionnaires, à tous les niveaux ».

 

Faut-il voir dans ce nouveau film en faveur de la viticulture une tribune électorale ou un réel engagement ? Pour Claude Buchot, qui connaît l'homme politique depuis de nombreuses années, « l'engagement est sincère ». « Il s'intéresse au vin comme à un produit culturel et pas comme un simple produit alcoolisé », témoigne le viticulteur. Alors que bon nombre de politiques « sont sévères à l'encontre du vin », l'intérêt et la défense du vin par une « telle personnalité, avec un tel rayonnement » représente, selon lui, une « chance pour le secteur viticole ». « Il est actif au niveau du parlement européen, il organise des dégustations, fait découvrir le vin à d'autres députés...J'ai l'impression qu'il va créé un mouvement, qu'il va impulser quelque chose », conclut ce dernier. 

[crédit image: copie d'écran du film "En commençant par le vin", YouTube]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé