LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Consommation responsable

La filière viticole agit

Vendredi 30 janvier 2015 par Marion Ivaldi

Consommation responsable : la filière viticole agit

Promouvoir la consommation responsable : c'est un des rôles de Vin et Société (peut-être le moins connu). L'objectif est d'établir des réflexes de consommation et de service du vin qui favorisent le plaisir de la dégustation et évitent les comportements à risques. Pour cela, Vin et Société propose tout un arsenal d'actions et d'informations à destination des professionnels et des consommateurs dont la plupart sont disponibles sur son nouveau site Internet, mis en ligne récemment.

 

 

Crédit photo : BIVB

Quatre chiffres à retenir : 2340

La consommation responsable est une consommation de plaisir, de raison, mesurée, dans le respect de soi et des autres. Elle se base sur les repères de consommation de l'INPES : deux verres par jour pour les femmes, trois pour les hommes, quatre verres maximum à une seule occasion et un jour d'abstinence totale par semaine. « Le problème est que 9 personnes sur 10 ne les connaissent pas » remarque Joël Forgeau. Vin et Société (via les interprofessions) met à disposition de tous les vignerons qui le souhaitent une carte qui rappellent les repères INPES.

Fêtes du vin responsables : la prévention tout autant que le plaisir

« Sur le sujet de Vin et Société, les vignerons ont des droits, mais aussi des devoirs » insiste Joël Forgeau. Et ces devoirs passent par l'organisation de Fêtes des vins estampillées responsables où un stand de la sécurité routière est présente. Plusieurs grands rendez-vous comme la Percée du vin Jaune ou Bordeaux Fête le Vin ont testé le concept. « C'est un rapport gagnant-gagnant. La sécurité routière peut faire de la prévention et les organisateurs de la Fête du vin agissent pour prévenir des dangers de l'alcool au volant » explique Joël Forgeau. Les participants aux Fêtes des vins peuvent ainsi se renseigner sur la consommation d'alcool et mesurer leur taux d'alcoolémie. Les bénévoles les aident à patienter le cas échéant avant de reprendre leur véhicule. Ce type d'initiatives devrait se multiplier en 2015.

Accompagner le développement de l'oenotourisme

L'oenotourisme a le vent en poupe et son développement mérite de mettre en œuvre quelques bonnes pratiques. « Cela passe par la mise à disposition d'eau, de bouchées apéritives, d'un service de taxi » explique Carole Vainqueur, en charge du développement de la consommation responsable chez Vin et Société. Des crachoirs se doivent également d'être présents. « Il ne faut pas hésiter à faire tomber le tabou du crachoir ! » ajoute Carole Vainqueur. Par ailleurs, pour les caveaux qui accueillent des soirées d'entreprises, la mise en œuvre d'un service de mini-bus est recommandée.

Former des ambassadeurs de la consommation responsable

« Nous allons travailler avec les syndicats de la restauration, mais également les lycées viticoles pour améliorer la formation des professionnels » indique Carole Vainqueur. Vin et Société cherche à faire des restaurateurs des ambassadeurs de la consommation responsable, capables d'avoir les bons réflexes (commander un taxi, attendre que les verres soient vides avant de re-servir, toujours proposer deux verres pour boire de l'eau...).

Education

Vin et société en partenariat avec les Editions Playback ont édité deux supports d'informations à destination des enfants : Le Petit Quotidien pour les enfants de 6 à 10 ans et Mon Quotidien pour les enfants de 10 à 14 ans. Ils expliquent la culture de la vigne, le terroir, l'histoire de la vigne et pour les plus grands le journal précise le procédé de la vinification et prévient des dangers de l'alcool. Il a été diffusé à 145000 exemplaires et vient ainsi compléter les différents supports éducatifs réalisés par certaines régions.

Par ailleurs, Vin et Société a réalisé un Incollable de la vigne et du vin qui est un jeu de question-réponse bien connu.

Information prévention

La mission de Vin et Société n'étant pas de recréer des supports de prévention au risque alcool, l'association a eu l'idée de proposer l'ensemble des données et conseils présents sur le web sur les questions de prévention. A chaque problème, le site de Vin et société propose ainsi à l'internaute d'aller se renseigner auprès des spécialistes des questions de binge-drinking, d'alcool au travail, durant la grossesse... Les jeunes pourront se rendre sur « monte ta soirée » qui fourmille de conseils pour une fête responsable. Un serious games pourra également aider les parents à s'entraîner à aborder la question de l'alcool avec leurs ados.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé