LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Intempéries

Le vignoble héraultais inondé

Mardi 15 septembre 2015 par Michèle Trévoux La Vigne - Vitisphere

Intempéries : le vignoble héraultais inondé
Le vignoble héraultais a à nouveau été frappé par les intempéries. Plusieurs parcelles de Cabernet Sauvignon ont été inondées, ruinant ou dépréciant la récolte.

C’est un mauvais scénario qui se répète. Comme l’an dernier, de fortes pluies se sont abattues dans la soirée du samedi 12 septembre sur l’Hérault, avec un cumul de 334 mm à Lodève en 3 heures. La Lergue et l’Hérault  sont rapidement sortis de leur lit, inondant les vignes sur les communes de St Pargoire, Montagnac, Brignac et jusqu’à Florensac et Agde. Les dégâts sont plus importants que l’an dernier car la vendange est moins  avancée.

« L’an dernier, j’avais eu 5 ha sous les eaux. Cette année, la crue de l’Hérault a inondé 15 ha que je n’avais pas encore vendangés. Il me restait quelques blancs (Ugni Blanc, Colombard, Viognier) et surtout des rouges : un peu de Cinsault et tous mes Cabernet Sauvignon », se désole Christophe Muret, au domaine de Castelnau à Castelnau-de-Guers.

Les raisins, maculés de boue ne pourront être vinifiés en rouge. «Je vais être obligé de les traiter en rosé alors que le marché est déjà encombré. C’est la deuxième année que je n’aurai pas de cabernet sauvignon pour mes marchés de rouge en bouteille ».

A la cave coopérative de Saint Pargoire, le premier bilan fait état de 30 ha de vigne non vendangés, qui sont recouverts par les eaux: Carignan, Merlot mais surtout Cabernet Sauvignon. Toutes ces parcelles n’ont pas été complètement submergées, il est encore trop tôt pour savoir ce qui pourra être sauvé.

A Clermont l’Hérault, 5 ha de Cabernet Sauvignon sont définitivement perdus. Cette parcelle en bordure de la Lergue avait déjà été inondée lors de la crue du 23 août. Son propriétaire avait fait l’effort de remonter le palissage mis à terre. Cette seconde crue ruine définitivement ses espoirs de récolte.

Non loin de là, à Montagnac, une partie des raisins a pu être sauvée in extremis . « Samedi à 16h, j’ai appris qu’on annonçait non pas 100 mm comme initialement prévu mais 300 mm sur les hauteurs dans le Lodévois. On a changé notre fusil d’épaule. On a arrêté de vendanger les carignan et on a ramassé en priorité les merlots en bord d’Hérault. De 16 h à 22 h, on a réussi à rentrer 407 tonnes », raconte René Moréno, le président de la cave.

Malgré ça, 40 à 50 ha non vendangés ont été submergés, mais à des degrés divers. Dans certaines parcelles, l’eau n’a pas atteint la zone fructifère. Les raisins pourront donc être vendangés et vinifiés en rouge. La récolte des parcelles complètement inondée sera vinifiée en rosé.

La Chambre d’agriculture de l’Hérault a recensé 76 communes touchées à des degrés par les crues, dont plusieurs avaient déjà été impactées lors du dernier épisode cévenol du 23 août. Des vignes couchées ou emportées, des ravinements sont également observés dans le Lodévois notamment sur les communes de Sallèles du Bosc et Brignac, mais l’ampleur des dégâts est aujourd’hui difficile à apprécier car ces parcelles sont difficilement accessibles.

La chambre d’agriculture invite les producteurs concernés à lui signaler leur sinistre. Un formulaire en ligne permet d’enregistrer immédiatement les déclarations.

 

 

[Photo : vignes inondées dans l'Aude en 2013, Crédit : Soulere]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé