Bassin Rhône/Sud-Est

Les vendanges démarrent précocement pour certains secteurs

Vendredi 28 août 2015 par Juliette Cassagnes

Bassin Rhône/Sud-Est : les vendanges démarrent précocement pour certains secteurs

La semaine du 24 août a été marquée par le démarrage des vendanges en Provence et dans la Vallée du Rhône. En Provence, quelques domaines ont même commencé dès le 21 août, dans les secteurs les plus précoces. « Mais le cœur des vendanges aura certainement lieu durant les quinze premiers jours de septembre, complète Nicolas Garcia, directeur de l'ODG des Côtes de Provence. Nous sommes donc sur une année plutôt précoce à normale sur la bordure maritime, et précoce dans les zones septentrionales ». L'une des particularités en Provence de ce millésime est donc que la récolte se déroulera sur une période très courte.

 

Concernant les volumes, un retour à une année plus « normale » est attendue : ils seront inférieurs à 2014, qui était elle-même une année « exceptionnellement » importante. Globalement, la qualité du millésime dans cette région est « très bonne ». Comme ailleurs, la Provence réunit, jusqu'à ce jour, tous les facteurs - état sanitaire, climatologie - « pour faire un très bon millésime ».

 

Pour la Vallée du Rhône, c'est dans la partie méridionale du vignoble, au sud d'Orange, et sur cépage Viognier, que certains domaines ont commencé à vendanger le 26 août. Ceux situés dans la partie septentrionale devraient, quant à eux, démarrer la récolte des blancs d'ici le 31 août. Sauf accident climatique majeur, la première semaine de septembre sera aussi celle de la Syrah dans les secteurs les plus précoces du Sud de la vallée du Rhône. Le « gros des troupes » devrait sinon commencer entre le 10 et le 15 septembre prochains. « On a donc entre une semaine et 10 jours d'avance par rapport à 2014, qui était une année plutôt tardive, commente Françoise Dijon, œnologue à l'Institut rhodanien. Cela en fait un millésime tout à fait classique en terme de date de vendanges ». Les fortes pluies du début de semaine, suivies des bonnes conditions climatiques de la semaine -journées chaudes et ensoleillées, nuits fraîches - étant très favorables à la maturation des raisins.

 

Les derniers prélèvements réalisés sur Viognier indiquent une acidité totale très basse cette année, d'environ 4 grammes/litre. « Le taux d'acide malique est spécialement très faible cette année, et l'acide tartrique élevé, détaille Françoise Dijon. Mais le pH, situé à environ 3,2, n'est pas trop élevé. Le degré alcoolique étant atteint, il est donc conseillé aux viticulteurs de ne pas trop tarder à vendanger pour ne perdre trop en acidité sur les blancs ». L'année est, par ailleurs, marquée par de « très bons indices en composés phénoliques totaux et en anthocyanes, supérieurs à l'an dernier de 10% à 15% », ajoute celle-ci.

 

En termes de rendements, hormis les exploitations en viticulture biologique impactées par le Black rot dans le Gard et en Vaucluse, l'oenologue estime qu'ils devraient être « tout à fait classiques et cette fois, sans disparité entre les cépages ». « Nous avons une charge régulière en nombre de grappes, et celles-ci ont des tailles normales », précise l'experte.

A noter enfin que le vignoble de 320 hectares situé à proximité de Lyon, l'AOP « Coteaux du Lyonnais », débute ses vendanges ce 28 août.

[crédit photo: J Cassagnes]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé