LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Cognac

Le vignoble prédit un rendement 2015 de 110 hl/ha

Lundi 24 août 2015 par Alexandre Abellan

Cognac : le vignoble prédit un rendement 2015 de 110 hl/ha

Décrivant un « millésime classique sans particularité notable », le dernier rapport de maturité la station viticole du Bureau National Interprofessionnel de Cognac égrène les données se trouvant dans la moyenne, à commencer par le rendement régional attendu. Il devrait s’élever à 110 hectolitres de vin par hectare, ce qui le positionne, prudemment, dans la moyenne décennale (de 113 hl/ha, comme la production en 2014).

Cette première estimation se base sur les charges observées et les poids des grappes mesurés (en moyenne 260 grammes ce 17 août, soit +6 % par rapport à la moyenne décennale). Mais « comme toujours, la dispersion est forte entre parcelles peu chargées (fort taux de manquants, sécheresse marquée, millerandage...) et parcelles très chargées (jeunes parcelles peu séchantes) » tempère Vincent Dumot, le responsable du pôle viticole du BNIC.

Ce pronostic est fait sous réserve de la suite de la campagne (jusqu’à présent relativement épargnée par la grêle). Réalisé sur un réseau de 55 parcelles témoin, le suivi de maturité* annonce des caractéristiques normales à ce stade : un titre alcoométrique volumique potentiel de 3,5 °.alc. (+3 % par rapport à la moyenne décennale), une acidité totale de 22,8 g/l H2SO4 (-2 %), un pH de 2,48 et une concentration en azote assimilable de 109 mg N/l.

Calant son pas sur la moyenne viticole, le millésime 2015 devrait n’être que très « légèrement précoce » à Cognac : les vendanges d’ugni blanc devraient commencer le 20 septembre, quand la moyenne quinquennale est au 23 septembre. Peu affecté par le coup chaud de la fin juin/début juillet (« sauf dans les secteurs séchant, et sur les jeunes parcelles » précise Vincent Dumot), le vignoble charentais a connu un développement phénologique normal, sans précocité ni ralentissement remarquables.

Après un début de saison délicat (forte expression de black-rot et mildiou en mai), les vignes présentent un état sanitaire satisfaisant. A noter que les maladies du bois s’expriment différemment cette année, les symptômes d’esca étant visibles sur 4,5 % des pieds (soit deux fois moins qu’en 2014), tandis que ceux d’eutypiose bondissent à 10 % (deux fois plus que l’an dernier).

A noter qu’en 2015, le rendement maximal pour l’eau-de-vie charentaise est fixé à 10,84 hectolitres d'alcool pur par hectare (cliquer ici pour en savoir plus). Les prévisions de rendement agronomique devraient être précisées le 15 septembre prochain, à l’occasion de la réunion de vendanges de l’Union Générale des Viticulteurs pour l’AOC Cognac.

 

 

* :  Ces prélèvements ont été réalisés les 10 et 17 août 2015, soit à véraison et une semaine plus tard.

 

 

[Photos d'ugni blanc en phase de maturation : BNIC]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé