LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Gestion de l'oxygène après vinification

Le projet collaboratif de Michael Paetzold reçoit 575 000 €

Mercredi 06 mai 2015 par Alexandre Abellan

Gestion de l'oxygène après vinification : le projet collaboratif de Michael Paetzold reçoit 575 000 €

Faisant intervenir huit partenaires, le projet de recherche MO2VE vient de recevoir une enveloppe de 574 710 €* de la part du conseil régional d'Aquitaine. A la tête du consortium de chercheurs et d'industriel se trouve Michael Paetzold, vigneron, œnologue et prestataire de services dans le bordelais. Après avoir lancé un procédé de nano-aération des vins à la dégustation (l'optiwine), il se penche plus précisément sur la gestion des gaz dissous en œnologie, et plus particulièrement les effets de l'oxygène après les étapes de vinification (de l'élevage à la conservation en bouteille). Ce projet se donne pour ambition d'allier recherche fondamentale sur les gaz dissous (O2, CO2...) et création technologique (comme des contacteurs membranaires, innovation présentée à l'occasion du dernier salon Vinitech).

Piloté par la société Michael Paetzold et l'Université de Bordeaux (Institut de la Science de la Vigne et du Vin), le projet collaboratif MO2VE implique également la tonnellerie charentaise Seguin Moreau, le fournisseur Diam Bouchage, le fabricant de membranes Polymem et des partenaires académiques (Bordeaux, Montpellier et Toulouse). Le projet bénéficie également d'un financement gouvernemental (Fonds Unique Interministériel) et d'aides des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées. Son budget global est estimé à 2,8 millions €, il doit durer 4 ans.

 

 

* : l'aide régionale sera de 274 374 € pour MICHAEL PAETZOLD (Cadaujac) et 300 336 € pour l'unité de recherche de l'ISVV.

 

 

[Photo : Michael Paetzold Embouteillage]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé