Flavescence dorée

Une nouvelle machine de traitement à l'eau chaude des plants disponible pour les pépiniéristes

Mardi 07 avril 2015 par Juliette Cassagnes

Flavescence dorée : une nouvelle machine de traitement à l'eau chaude des plants disponible pour les pépiniéristes

La société MSD, basée à Donzère, dans la Drôme, vient d’obtenir l’homologation de FranceAgriMer pour sa nouvelle machine de traitement à l’eau chaude des plants de vigne. « C’est une machine destinée à être industrialisée et commercialisée. Nous sommes les premiers à avoir déposer un brevet pour une machine de ce type, nous voulons donc le faire savoir », précise François Vienne, le responsable commercial de l'entreprise. D'autres machines destinées à cet usage sont déjà homologuées par l'établissement public, mais selon le constructeur, celles-ci restent « artisanales, composées d'une simple cuve, non transportables, ni reproductibles ».

 

La machine s'adresse aux pépiniéristes afin de pouvoir traiter et vendre des plants certifiés « traités à l'eau chaude ». D’une capacité de 12.000 plants traités en un seul bain, son coût envisagé se situe « entre 40.000 et 45.000€ HT », indique le responsable. Le fabricant se dit, par ailleurs, « prêt à en produire plusieurs en quelques mois ».

D’un point de vue réglementaire, ce traitement préventif, qui consiste à plonger le matériel végétal pendant 45 minutes dans de l’eau à 50°C, est obligatoire dans certains cas seulement. Il l’est pour les matériels végétaux issus de vignes mères situées en zones contaminées par la flavescence dorée et destinés à circuler dans les zones protégées de la maladie ; en France, seules la Champagne et l’Alsace le sont. Il l’est également pour le matériel issu d’une vigne mère de porte-greffe située à proximité d’une parcelle contaminée. Enfin, il peut être imposé par les cahiers des charges d’appellations, ou par arrêté préfectoral pour les plantations situées en zone de périmètre de lutte obligatoire.

Pour être reconnu officiellement, le traitement doit être réalisé dans des « stations » homologuées par FranceAgriMer. Actuellement, au niveau national, l’établissement en a répertorié onze et la liste est disponible sur le site FranceAgriMer.

Crédit photo: vitiplant

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé