LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Bouteilles de vins

Gallo poursuivi pour non-recyclage de poussière toxique

Jeudi 05 mars 2015 par Alexandre Abellan

Bouteilles de vins : Gallo poursuivi pour non-recyclage de poussière toxique

Quand l'administration américaine tousse, c'est le premier exportateur de vins californiens qui éternue. Dans un communiqué, le département californien des substances toxiques (DCTS) rapporte que le groupe californien Ernest & Julio Gallo « a illégalement introduit des poussières contenant du plomb, de l'arsenic, du cadmium et du sélénium dans la production des bouteilles de vin » de son usine mère de Modesto (Californie). Les services fédéraux reprochent à E&J Gallo de ne pas réellement recycler les résidus de son système d'air conditionné, se contenant de les brûler dans les fourneaux utilisés pour la fusion du verre. En mai 2014, le groupe californien a accepté de ne plus utiliser ainsi ses poussières, pratique qui est maintenant sanctionnée par le dépôt d'une plainte par l'attorney de Californie. « Cette procédure est sans fondements. L'usine de verre de Gallo est à la pointe de la technologie, et reconnue pour ses pratiques de développement durable et ses techniques de contrôle des pollutions » estime un communiqué de Gallo, cité par la chaîne locale KCRA-TV. Des négociations seraient en cours pour trouver un accord à l'amiable. Le DCTS précise d'ailleurs « n'avoir aucune preuve que la consommation de vins conditionnés dans ces bouteilles pose un problème sanitaire ».

Se définissant comme la « première winery mondiale » avec 60 marques de vins, le groupe E&J Gallo a été fondé à Modesto en 1933.

 

 

[Photo : E&J Gallo]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé