L'hygiénisme français

Au pain sec et à l'eau de Vichy

Vendredi 20 février 2015 par Alexandre Abellan

L'hygiénisme français : au pain sec et à l'eau de Vichy

Pour résoudre l'alcoolisme en France, le docteur Alain Rigaud semble prêt à donner du bâton de maréchal. Présidant l'Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie (l'ANPAA), il paraît en effet atteint de nostalgie collaborationniste. « En 1943, les vins français étaient réquisitionnés pour l'armée allemande. C'était une grande année pour la lutte antialcoolique en France ! » estimait-il il y a deux ans, comme le rapporte le viticulteur Bernard Farges (président de la Confédération Nationale des producteurs de vins et eaux de vie de vin AOC). Une réflexion grinçante qui reste représentative des objectifs de l'ANPAA. Citant cette anecdote lors de la table ronde « comment concilier vin et enjeux de santé publique ? » (qui se tenait à l'Assemblée Nationale), Bernard Farges n'en soulignait que plus l'excès des amendements soutenus par l'ANPAA pour la prochaine loi de santé publique : « des énormités forcément inacceptables (restreindre la communication sur internet, mettre en garde contre toute consommation d'alcool, interdire les noms considérés incitatifs...), qui ne règleront en rien les vrais problèmes »

« Je n'ai pas changé, je prends toujours le chemin qui me plaît » pourrait-on faire chantonner à l'ANPAA, comme Jacques Villeret dans le film Papy fait de la Résistance (photo). Le Némésis de la filière des vins français semble en effet prendre du plaisir à flirter avec la loi Godwin : mettre un terme à toute discussion en dégainant, abusivement, une référence au Troisième Reich. Le docteur Alain Rigaud n'en est plus à sa première sortie de route, le bloggueur Antonin Iommi-Amunategui le surnommant à juste titre « le dark vador du vin » (à l'occasion d'un entretien édifiant publié ce début d'année par Rue89). Son directeur, Patrick Elineau, s'était également fait remarquer en octobre 2013, lors d'un entretien avec le Wine Spectator, où il estimait que les autorités françaises devraient s'inspirer « des mesures qui ont été prises concernant les sites web néo-nazis » pour contrôler la communication des vins.

A noter que dans leur ouvrage la Guerre et le Vin (éditions Perrin), les journalistes Don et Petie Kladstrup estiment que 1,5 million de bouteilles de vins français ont été confisquées par le troisième Reich durant l'Occupation. En mais 1945, lors de la prise du nid d'aigle (Berchtesgaden, Alpes Bavaroises), les soldats américains de l'Airborne 101 ont pu apprécier les nombreux flacons de la cave d'Adolf Hitler.

 

 

[Illustration : Jacques Villeret dans Papy fait de la Résistance, film de Jean-Marie Poiré réalisé en 1983]

Tags : Bouteille

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé