LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Rapprochement constructeurs-utilisateurs, le prochain bond d'innovation des matériels viticoles ?

Mardi 10 février 2015 par Alexandre Abellan

Rapprochement constructeurs-utilisateurs, le prochain bond d'innovation des matériels viticoles ?

Devant identifier les forces et faiblesses de l'industrie française des agroéquipements pour préparer son avenir, le dernier rapport de l'Institut National de Recherche en Sciences et Technologies pour l'Environnement et l'Agriculture (IRSTEA) préconise d'adapter les matériels et systèmes à la future transition agro-écologique. Si ce conseil fait office de gage de reconnaissance au ministère de l'Agriculture (commanditaire du rapport, qui vient de fêter le premier anniversaire de l'agro-écologie), il se veut plus durable qu'une politique publique, en misant sur la co-conception des innovations, avec un accent mis sur la robotisation, les capteurs... La Fédération Nationale Entrepreneurs Des Territoires (FNEDT) applaudit cette « incitation aux échanges collectifs entre les utilisateurs, les distributeurs et les constructeurs », recommandée par le plan d’actions arrêté par le ministère. Président de la FNEDT, Gérard Napias fait également sienne la demande de mise en place d'un comité stratégique de filière, qu'il juge être « un élément essentiel pour inciter toutes les membres de la filière agroéquipement à l’amélioration et à l’innovation ».

Sollicité par l'IRSTEA en tant qu'expert de la filière viticole, l'Institut Français de la Vigne et du Vin souligne également l'impérative nécessité de renforcer les « moyens alloués à l’expérimentation et aux bancs d’essais de matériels (tous matériels confondus) pour obtenir des références fiables sur les équipements utiles dans la transition agroécologique ». Une démarche actuellement mise en œuvre par l'IRSTEA et l’IFV avec le projet EcoSprayViti, un banc d'essai pour la pulvérisation des produits phytopharmaceutiques (voir photo, cliquer ici pour en savoir plus).

Actuellement, la France est le troisième producteur européen d'agroéquipements, avec 4,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires réalisé en 2013. Cette filière regroupe 540 entreprises de fabrication et 2 000 de distribution, pour 40 000 emplois (entre 5 et 7 000 emplois ne seraient pas pourvus).

 

 

[Photo : Banc d'essai EcoSprayViti ; IRSTEA]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé