LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

PACA

Une « progression inquiétante » de la flavescence dorée

Mercredi 14 janvier 2015 par Juliette Cassagnes

PACA : une « progression inquiétante » de la flavescence dorée

Les arrachages réalisés en région PACA en 2013 ne semblent pas avoir permis d'endiguer l'épidémie. « Sur l’ensemble de la région, on observe, en 2014, une progression inquiétante de la flavescence dorée malgré une diminution du nombre de ceps contaminés par rapport à 2013 du fait des surfaces arrachées cette année-là », résume Sylvain Bernard, chargé de viticulture à la Fredon PACA. Le nombre total de pieds contaminés cette année sur la région PACA n’est en effet « que » de 8.721, contre 16.251 en 2013. Mais cette diminution «apparente » s’accompagne d’une extension des contaminations sur la région. Ces 8.700 pieds ont été localisés sur 23 communes, contre 21 en 2013, et sur 229 parcelles, contre 157 l’an dernier.

 

Le département des Bouches-du-Rhône est celui qui en recense le plus : 5.612 pieds contaminés ont été répertoriés, situés sur 124 parcelles et 9 communes, contre respectivement 15.313 pieds l'an dernier, sur 93 parcelles et 9 communes. Le nombre de parcelles est donc en forte progression mais celui des communes reste identique, avec deux qui disparaissent et deux nouvelles. « Il y a encore une forte contamination sur le foyer d’Orgon-Eygalières et une extension importante du foyer de Rognes-Lambesc, indique le technicien. De nouvelles communes sont touchées autour de ces deux foyers. Au vue des niveaux de contamination observés en 2013, il faudra plusieurs années pour contenir la maladie sur ces secteurs ». Trois hectares sont contaminés à plus de 20%, donc à arracher entièrement. A noter que ce département a fait cette année l’objet d’une « prospection fine » d’une grande partie de son vignoble.

 

Comme le précédent, le département du Vaucluse enregistre une nette augmentation du nombre de parcelles contaminées : 100 en 2014, contre 64 l’an passé. Sur celles-ci, 3.098 pieds contaminés, contre 938 l’an dernier. « Dans le Vaucluse, on observe également une progression importante de la flavescence dorée », commente Sylvain Bernard. Cette extension "inquiétante" se produit sur les communes du Nord Vaucluse, en lien avec les foyers du Sud de la Drôme, notamment à Buisson, avec deux parcelles où plus de 20% des ceps sont contaminés. « Sur ces communes, depuis plusieurs années, on observe un relâchement de la surveillance par les viticulteurs qui se traduit par une augmentation importante des contaminations ». Par ailleurs, sur le foyer de Courthézon, les contaminations, bien que contenues, restent importantes et de nouvelles sont observées sur les communes proches.

Au total, ce département compte 13 communes contaminées, contre 12 l’an dernier, avec des communes concernées qui ne sont pas les mêmes que l’an dernier : cinq nouvelles entrent dans la liste : Le Barroux, Cadenet, Chateauneuf-du-Pape, Orange et Sérignan-du-Comtat.

 

Concernant le Var enfin, la flavescence dorée y a été détectée pour la première fois cette année. Un foyer, localisé sur la commune de Rians, a été répertorié, avec 5 parcelles et 11 ceps contaminés. « Il est éloigné des zones contaminées précédemment connues », précise Sylvain Bernard.

Crédit photo: Fredon Paca

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé