LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Réseau des fermes Dephy

Une baisse confirmée des produits phytos

Mardi 30 décembre 2014 par Christelle Stef La Vigne - Vitisphere

Réseau des fermes Dephy : une baisse confirmée des produits phytos

Dans 41 % des systèmes de culture mis en place dans les fermes DEPHY, les viticulteurs ont réduit leur IFT (Indice de fréquence des traitements) d’au moins 10 % depuis leur entrée dans le réseau (selon les régions, les réseaux DEPHY ont été créés en 2010, 2011 ou 2012). Tels sont les résultats que vient de publier le ministère de l’agriculture.

Ces performances sont d'autant plus remarquables qu'en 2012 et 2013, la pression des maladies a été particulièrement élevée  dans le vignoble. Le millésime 2012 a été marqué par des accidents climatiques (grêle, coulure) qui a conduit à des pertes de récolte et à un renforcement de la protection.

En moyenne sur l’ensemble des systèmes de culture viticole du réseau DEPHY, les IFT ont diminué de 2,3 % entre l’entrée dans le réseau et l’année 2013.

Pour arriver à ces résultats, 85 % des viticulteurs du réseau ont adopté de nouvelles pratiques d’optimisation de la lutte chimique : amélioration de la qualité de la pulvérisation, utilisation d’outils d’aide à la décision…

Ils ont également fait de gros efforts pour réduire le recours aux herbicides. Ainsi dans 75 % des systèmes de culture, les viticulteurs pratiquent le désherbage mécanique des interrangs. Et, dans 50 % des systèmes de culture, ils utilisent cette technique pour désherber la ligne des souches.

Le réseau de ferme DEPHY a été mis en place dans le cadre du plan Ecophyto en 2009, puis il s’est étendu pour arriver à environ 1900 exploitations toutes cultures confondues. Il vise à expérimenter des techniques économes en produits phytosanitaires dans des fermes pilotes. En viticulture, le réseau regroupe 347 systèmes de culture répartis dans 335 domaines. Lors de leur entrée dans le réseau, 13 % de ces systèmes de culture étaient certifiés en agriculture biologique. 71 % d’entre eux avaient également des IFT déjà inférieurs aux IFT de références régionaux.

Tous les bassins viticoles sont représentés. Le réseau prend donc bien en compte la diversité des conditions pédo-climatiques et des systèmes de production rencontrés dans les différents vignobles. Plus de 80 cépages sont représentés avec en tête le chardonnay (10 % des systèmes de culture), suivi du pinot noir (7 %), du merlot et du cabernet sauvignon (6 %).

 

Crédit photo : Syngenta

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé