Changement climatique

Le matériel végétal est la solution la plus adaptée

Mercredi 03 décembre 2014 par Marion Ivaldi

Changement climatique : le matériel végétal est la solution la plus adaptée

Face au changement climatique, "il faudra raisonner le choix du matériel végétal" estime Nathatlie Ollat, ingénieur de recherche à l'INRA, durant la conférence sur l'effet du changement climatique sur la production de vin. L'Institut de recherche lance ainsi l'étude de 55 porte-greffes pour trouver ceux qui pourraient permettre de retarder la maturité et conférant une plus forte vigueur. "Il faudrait sortir des trois porte-greffes les plus communément utilisés en France" remarque Nathalie Ollat. L'adaptation du matériel végétal pourra se faire également en choisissant des cépages plus tardifs comme le cabernet sauvignon, le cabernet franc ou le petit verdot pour la région bordelaise. Différents programmes de recherche sont à ce titre en cours pour étudier le comportement de variétés étrangères sur les terroirs français. En Aquitaine, 52 cépages sont à l'étude. 9 cépages sont expérimentés par la chambre d'agriculture des Pyrénées-Orientales et 19 par le CIVC.

A court et moyen terme, les viticulteurs pourront avoir recours à une adaptation de leurs techniques culturales. Il s'agit de travailler sur la charge, les dates de taille, le réglage du rapport feuille/fruit par les travaux en vert. Sur ce dernier point, si la tendance était à rechercher un haie foliaire plus importante, le réchauffement climatique pourrait conduire les viticulteurs à le réduire. A plus long terme, les viticulteurs pourront agir sur la densite de plantation et bien sûr l'irrigation (avec les problèmes de partage de l'eau qui risquent de s'accentuer).

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé