LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Margaux

La MAIF reprend totalement en main le château Dauzac

Mercredi 23 juillet 2014 par Alexandre Abellan

Margaux : la MAIF reprend totalement en main le château Dauzac

Propriétaire du château Dauzac depuis 1988, la Mutuelle d'Assurance des Instituteurs de France (MAIF) avait confié en 1992 la gestion de son exploitation aux Vignobles André Lurton (devenus actionnaires minoritaire de la société d'exploitation avec 42 % des parts), qui sont également devenus le principal metteur en marché des vins du château Dauzac. Prise l'an dernier, la décision de la MAIF de commercialiser l'ensemble de ses vins via la place de Bordeaux a présenté « un changement stratégique de modèle économique sur lequel les vignobles André Lurton ne se sont pas alignés » explique Laurent Fortin, le directeur général du château Dauzac depuis 2013 (il avait succédé à Christine Lurton Bazin-de-Caix).

En avril dernier, la MAIF a donc repris à 100 % la société d'exploitation du château Dauzac, "l'assureur militant" mettant un terme à 22 ans de partenariat. « 78 % de notre production 2013 a été vendue lors de la dernière campagne des primeurs » annonce Laurent Fortin, y voyant une validation de la stratégie de valorisation du château Dauzac. Philippe Roux reste le directeur technique du domaine (42 hectares de vignes en AOC Margaux et 3 ha en Haut-Médoc, le tout en agriculture raisonnée). Président du directoire, Dominique Thiry (ancien directeur général de la MAIF, désormais membre de l'Autorité de Contrôle Prudentiel des Assurances et des Mutuelles) mise également sur le plan stratégique « Ambition 2020 » du château Dauzac, qui est passé récemment par la mise en place d'un nouveau chai (de petits contenants, pour une approche parcellaire) et doit désormais continuer avec des travaux de cuveries et de rénovation du château (dans une approche oenotouristique).

Toujours associé au château de Barbe Blanche à Lussac-Saint-Emilion (co-propriété avec André Magnon), le groupe familial des Vignobles André Lurton annonce pour sa part se recentrer « sur la valorisation de ses propriétés (600 ha sur 5 appellations) et de leurs vins (château La Louvière, château Couhins-Lurton...) ».

 

 

[Photo : compte Instagram du Château Dauzac]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé