LE FIL
Communication
Mardi 26 janvier 2021

Fertilisants organiques - Le danger des confusions

Communication rédigée par FRAYSSINET
Fertilisants organiques - Le danger des confusions

« L'heure de la mobilisation de la filière a sonné afin de répondre collectivement à ses forts enjeux sociétaux. »

 
Le contexte actuel oblige à dire les choses avec vérité. Le marché de la fertilisation organique devrait, de par sa nature même, répondre parfaitement aux enjeux de la société française en termes de changement climatique, d’évolution des pratiques agricoles, d’exigence de transparence, de proximité… Or nous assistons à des approches des affaires qui s’éloignent un peu plus chaque jour de ces exigences. L’offre en termes de fertilisation organique est variée. Il y a la fertilisation organique élaborée et la fertilisation organique résiduaire. Concentrons-nous sur la fertilisation organique élaborée.
 
 
Voici le point de vue de Luc et Thierry Frayssinet, dirigeants de l’entreprise éponyme.
 
Q. : En quoi l’approche Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE) Frayssinet répond-elle à ces enjeux ?
Luc Frayssinet : « Cette notion de responsabilité basée sur la confiance et le respect est dans l’ADN de Frayssinet. Nous n’avons pas attendu le Grenelle de l’Environnement ou le développement des préoccupations écologistes des consommateurs pour nous intéresser à cette thématique. Il ne s’agit pas pour nous d’un effet de mode mais plutôt d’un fil directeur, d’une démarche cohérente qui s’inscrit dans un temps long. La durabilité a un sens double pour nous : tout d’abord le respect de l’environnement de par nos activités elles-mêmes (fertilisation organique et biostimulants) mais également la durabilité de notre entreprise, sa pérennité et son développement. Car la défense de bonnes causes n’est pas incompatible avec une bonne santé financière de l’entreprise. Cette notion de durabilité se retrouve dans la première de nos 4 valeurs cardinales : Durable, Exigeant, Innovant et Humaniste. Elle nous guide au quotidien dans la relation à nos parties prenantes, de la distribution, à l’utilisateur jusqu’aux consommateurs citoyens. L’évaluation de notre démarche RSE VIAE ETHICAE®, « les Voies de l’Ethique », au niveau exemplaire depuis 2015 par AFNOR Certification vient confirmer la mise en place effective de celle-ci. Cette approche RSE nous amène à sortir du bois car les consommateurs et citoyens attendent cela de nous, acteurs n°1 en France de la fertilisation organique. »
 
Q. : Y a-t-il un vrai risque en matière de transparence concernant les fertilisants organiques élaborés ?
Thierry Frayssinet : « Oui le risque est réel concernant la transparence vis à vis des consommateurs. Le consommateur demande que les produits qu’il consomme (fruits et légumes, pain, huiles alimentaires, protéines végétales…) soient issus de filières de qualité, transparentes et de proximité. Or parmi tous les fertilisants organiques élaborés du marché, les services des fraudes ont identifié 52% de produits non conformes en 2018, 36% en 2017 et 42% en 2016. Aujourd’hui, la règlementation se mettrait-elle à tolérer des produits organiques dont il n’est pas possible de distinguer la source de l’azote (organique ou de synthèse) et vendu comme utilisable pour l’agriculture biologique (UAB) ? Quels retours pourrait-il ainsi y avoir de la part de consommateurs citoyens découvrant l’utilisation, de fertilisants organiques élaborés UAB, provenant notamment de Chine et contenant de l’azote ammoniacal de synthèse en quantité non négligeable ? La loi doit s’adapter aux nouveaux produits du marché et ne doit pas être interprétable. Ce qui nous anime est un esprit de vérité au profit de l’ensemble de la profession. Nous assumons le statut de lanceur d’alerte. Cette exigence vis-à-vis des autres, nous nous l’appliquons également à nous-mêmes. Nous veillons chez Frayssinet au respect strict des allégations, de la Propriété Intellectuelle y compris en matière de communication (plagiat images et textes). Nous établissons des contrôles qualité stricts des matières premières entrantes aux produits finis sortants grâce à un laboratoire d’analyses en direct sur le site de production (5750 échantillons analysés par an). D’autre part nous disposons de tous les agréments sanitaires ou d’hygiénisation liés à nos activités. Nous avons édité dès 1994 une Charte Qualité Pro excluant l’utilisation de produits résiduaires issus de boues urbaines, de déchets verts et de composts d’ordures ménagères. Depuis 2000, notre certification ISO 9001 vient valider cette approche Qualité. Enfin nous disposons d’un Responsable Règlementation et Norme à plein temps. »
 
Q. : Le terme organique est-il toujours autant porteur de sens ?
Luc Frayssinet : « Oui, sans aucun doute. Pour rappel, nous avions lancé dès 1990 une campagne de communication intitulée « Merci l’organique ». Aujourd’hui, notre position de leader sur le marché des fertilisants organiques élaborés et notre antériorité, avec une présence de 150 ans sur ce marché, nous donnent une légitimité pour porter le message de l’organique. Pour garantir toutes les qualités agronomiques de nos fertilisants organiques élaborés, nous avons mis au point une technologie spécifique de compostage. Au-delà du respect de la norme européenne sur l’hygiénisation (règlement 1069/2009), nous avons développé le Biotech C2A (Biotechnologie de Compostage Actif Agréé) qui assure une maturité optimale du produit. »
 
Q. : Quelle place pour l’innovation dans ce que vous décrivez ?
Thierry Frayssinet : « La recherche et l’innovation sont dans nos gènes. Nous portons un profond respect au produit, de sa conception à sa commercialisation en passant par sa production.
Nos efforts de recherche sont conséquents puisque 12% des salariés de Frayssinet travaillent en Recherche et Qualité. De plus nous avons historiquement établi des liens forts avec de nombreux instituts techniques (CIRAD, INRAE, SupAgro, IFV…). Et les résultats sont là. Nous avons ainsi lancé en 1995 la 1ère gamme de « fertilisants organiques élaborés » spéciale pour espaces verts. Nous avons également homologué le 1er stimulateur de croissance racinaire en France dès 2003. Ces innovations portées par Frayssinet ont souvent été moteurs dans la dynamique globale du marché. Tout ceci a un coût. Pour ne pas hypothéquer la croissance du marché des fertilisants organiques élaborés, nous poursuivrons nos investissements en recherche et innovation. »
 
Q. : Quel est votre espoir face à ce constat ?
Thierry et Luc Frayssinet : « Que la profession dans son ensemble mette sur le marché, des fertilisants organiques élaborés conformes répondant aux exigences de transparence des consommateurs. Cette transparence passe par une traçabilité complète dans la filière. En notre âme et conscience, nous attendons de la part de tous les acteurs le respect d’une mise en marché loyale qui crédibiliserait le métier et faciliterait le travail des autorités compétentes. »  Cette transparence passe par une traçabilité complète dans la filière. En notre âme et conscience, nous attendons de la part de tous les acteurs le respect d’une mise en marché loyale qui crédibiliserait le métier et faciliterait le travail des autorités compétentes. 
 
 
 
 
Propos recueillis par M. Grebot,
Directeur Communication et RSE - Frayssinet.

 

 MÉTÉO DES VIGNES
Matin
Après-midi
T°Max
T°Min
 
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé