Accueil / SITEVI : votre rendez-vous de l’innovation / Bioprotection et numérique au programme du SITEVI 2021

Bioprotection et numérique au programme du SITEVI 2021

Depuis quelques années, la question de l’optimisation de la protection phytosanitaire est au cœur des préoccupations des viticulteurs. Les indices de fréquence de traitements (IFT) sont devenus des indicateurs incontournables dans la filière, tandis que la dynamique HVE se renforce. De même, la question des zones de non-traitement n’est toujours pas tranchée. Qu’elles servent à économiser en main-d’œuvre, à travailler en terrain difficile ou à raisonner son programme phytosanitaire, les innovations en viticulture abondent. Pour y voir plus clair, le SITEVI 2021 affiche un programme ambitieux, où conférences et ateliers participatifs compléteront la rencontre avec de nombreux exposants.
Par SITEVI Le Jeudi 28 octobre 2021
Partage

 Bioprotection et numérique au programme du SITEVI 2021
S
tart-ups, firmes et instituts rivalisent d’ingéniosité pour apporter des solutions technologiques aux problématiques de la viticulture d’aujourd’hui. Mais avant d’investir, il faut pouvoir estimer la pertinence des solutions proposées. C’est tout l’objet du prochain SITEVI, organisé du mardi 30 novembre au jeudi 2 décembre 2021 au Parc des Expositions de Montpellier. Près d’un millier d’exposants y présentera ses nouveautés, tandis qu’un riche programme de conférences s’articulera autour de plusieurs grandes thématiques en lien avec les enjeux viti-vinicoles actuels.

 

JEAN-MARY TARLANT, VIGNERON, CHAMPAGNE TARLANT
« Le salon contribue à la prise de décision »
« En viticulture, toutes les innovations sont les bienvenues, mais il faut pouvoir évaluer leur pertinence. Parfois, de petites nouveautés apportent beaucoup. C’est l’intérêt du Sitevi : discuter, multiplier les points de vue, rencontrer des scientifiques et d’autres vignerons, afin de pouvoir choisir, sans dogme. Le salon contribue à la prise de décision. »

 

Parmi celles-ci, la bioprotection du vignoble. Le thème de la bioprotection de la vendange sera traité lors d’une conférence, mardi 30 novembre à 11h30. L’atelier Biocontrôle et biosolutions : quelle dynamique d’innovation ? Cartographie des inventions dans le monde au prisme des brevets (ce même jour à 14h), piloté par Agri Sud-Ouest avec l’intervention de l’Institut National de la Propriété Intellectuelle, proposera, quant à lui, un tour d’horizon des avancées majeures en la matière. 

 

Zoom sur le numérique
Autres thématiques d’actualité, la robotique et le numérique, qui apportent leur lot de solutions aux professionnels. En matière de protection phytosanitaire, la mesure de la dérive aérienne en viticulture fera l’objet d’un colloque, mercredi 1er décembre à 11h. Autre question, le drone pourrait-il résoudre le problème de la protection des parcelles les plus difficiles d’accès ? Éléments de réponse lors d’une conférence dédiée, jeudi 2 décembre à 11h. 
Parmi les exposants qui se distinguent sur le sujet, Ertus Group avec l’Exapta Tactique, produit nominé aux Sitevi Innovation Awards. Cet OAD permet de planifier son programme de traitements. Il prend en compte le matériel comme les ressources de l’exploitation, ainsi que les données climatiques et phénologiques, pour élaborer un planning sur mesure.

 

JEAN-PAUL DOUZALS, CHERCHEUR, INRAE
« Nous allons restituer nos premiers résultats sur l’intérêt des traitements par drone »
« En collaboration avec l’IFV, nous étudions depuis deux ans la capacité des drones à traiter des parcelles présentant de fortes pentes, par rapport aux solutions actuellement autorisées comme les chenillettes ou le pulvérisateur à dos. Nous restituerons les premiers résultats au Sitevi 2021. Il sera question d’intérêt agronomique et environnemental, mais également de santé des opérateurs et d’organisation de chantier. »

 

Au programme également le suivi du rationnement hydrique de la vigne par imagerie satellite (jeudi 2 novembre à 9h30) et la présentation de la dernière version de l’application ApeX – Vigne pilotée par l’IFV (au même créneau horaire), pour faciliter le suivi de la croissance des vignes et estimer la contrainte hydrique. 
 

 

 
 
 

Précédent
Le SITEVI 2021 se concentre sur l’adaptation aux aléas climatiques
Suivant
Comment réussir sa conversion bio en 2021 ?
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé