La question de la semaine
L'embauche pour les vendanges se prépare maintenant :
J'ai bouclé mes équipes, fidèles et disponibles malgré l'incertitude.
Je n'ai pas l'esprit à ça, l'entretien de la vigne et le stress commercial ne me laissent pas un instant.
J'attends de voir l'évolution du cadre réglementaire et les disponibilités de main d'oeuvre étrangère.
Je temporise, je ne sais pas si j'aurai les fonds pour financer ce poste.
 > Voir les autres sondages