La question de la semaine
À l'ambition présidentielle d’un vignoble français « sans glyphosate », vous répondez…
Tope-là, mais avec des aides pour l'achat d'outils de travail du sol et l'emploi/formation.
Pas si vite, il faut y aller progressivement pour préserver les rendements et la rentabilité.
Pas trop tôt, vous enherbez déjà tout votre vignoble.
D’accord, mais si la France n'importe plus que des vins étrangers garantis sans herbicides.
 > Voir les autres sondages