Accueil / Commerce/Gestion / Larraqué rachète et investit plus de 20 millions € dans les vins Cheval Quancard
Larraqué rachète et investit plus de 20 millions € dans les vins Cheval Quancard
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Réseaux traditionnels
Larraqué rachète et investit plus de 20 millions € dans les vins Cheval Quancard

Le groupe bordelais propriétaire de la marque Haussmann intègre le site logistique, les marques, les réseaux de distribution et les propriétés du négociant de Carbon Blanc.
Par Alexandre Abellan Le 30 août 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Larraqué rachète et investit plus de 20 millions € dans les vins Cheval Quancard
Avec le prochain départ de Roland Quancard de la maison Cheval Quancard, il n'y aura plus de représentant de la famille Quancard au sein du négoce éponyme fondé en 1844 par Pierre Quancard. - crédit photo : Cheval Quancard
«

 Je suis curieux. Je n’arrête pas de regarder les bilans d’entreprises qui sont équilibrés et de me renseigner sur la question de leurs successions pour trouver des opportunités » indique Pierre Jean Larraqué, le président du groupe Larraqué Vins International (LVI, jusque-là basé à Saint-André-de-Cubzac en Gironde). Ayant contacté il y a deux ans la maison Cheval Quancard, le négociant bordelais aboutit à son rachat ce 29 juillet et à sa prise de présidence (Roland Quancard va quitter l’entreprise dans quelques semaines). D’autres acheteurs étant sur les rangs, « quand vous prenez la mariée, vous prenez tout » explique Pierre Jean Larraqué, qui préside désormais un groupe commercialisant en tout 22 millions d’équivalents cols pour un chiffre d’affaires estimé à 70 millions d’euros.

Aux marques Haussmann et aux châteaux des Vignobles Pierre Jean Larraqué, constituant jusque-là le groupe LVI, la maison Cheval Quancard apporte un nouveau siège social (à Carbon Blanc, qui va être agrandi), un nouvel outil logistique (avec des entrepôts, qui vont être étoffés)… et de nouvelles marques pour s’attaquer à de nouveaux réseaux de distribution. Fortement actif en grande distribution mais peu présent chez les cavistes et restaurateurs, LVI va s’appuyer sur les marques Cheval Quancard, Clémence et Hortense (marque leader de l’AOP Entre-deux-Mers).

Alternative de récoltants

Avec cette offre étoffée*, LVI se présente comme une « alternative aux grands groupes (Castel, Grands Chais de France…) qui sont positionnés sur des marques fortes. Avec Haussmann, notre alternative est celle de produits de récoltants à Bordeaux (y compris en IGP Atlantique), en Pays d’Oc, en Provence et en Côtes-du-Rhône » avance Pierre Jean Larraqué. Financé sur fonds propres et crédits bancaires, ce rachat représente « une somme assez importante » indique le dirigeant, évoquant une enveloppe qui « dépasse deux dizaines de millions d’euros » pour le rachat, la restructuration interne et les investissements (comme les 2,5 millions € prévus pour agrandir le siège de Carbon Blanc, qui doit ouvrir début 2024).

Dans la corbeille de la mariée se trouvent également 5 châteaux : Cossieu Coutelin (Saint-Estèphe), Bel-Air Ortet (Saint-Estèphe), Haut-Logat (13 ha, cru bourgeois en Haut-Médoc), Sadran (Cadillac Côtes de Bordeaux), Paillet-Quancard (18 ha, Côtes de Bordeaux) et Bordes-Quancard (16 ha, Bordeaux).

 

* : Ce qui implique des nominations, comme la prise de fonction de Philippe Destruel à la direction commerciale générale pour la France de Cheval Quancard ou celle de Paul Falipou devenant directeur commercial GMS France de Cheval Quancard.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé