Accueil / Commerce/Gestion / La cave des Terres Secrètes investit 5 millions € dans son outil de vinification

Réhabilitation
La cave des Terres Secrètes investit 5 millions € dans son outil de vinification

La coopérative du Mâconnais, en pleine montée en gamme, a choisi de construire cuverie et chai dans ses locaux historiques, pour être au plus près de ses coopérateurs comme de ses clients.
Par Clément L’Hôte Le 19 octobre 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
La cave des Terres Secrètes investit 5 millions € dans son outil de vinification
Le nouveau chai s'insère sur les lieux historiques de la coopérative. - crédit photo : DR
l

«  Nous avons abordé le sujet dès les années 2009-2010 », se souvient David Delaye, directeur des Vignerons des Terres secrètes. La coopérative du Mâconnais, qui réceptionne chaque année 950 hectares, produit majoritairement des chardonnays, dont une partie importante en appellation Saint-Véran. « Il était essentiel de prendre ce temps et de trouver le pourquoi du projet avec les personnes concernées. Les équipes techniques et les vignerons adhérents y ont travaillé ensemble, car ils connaissent leurs besoins. Nous n’avons pas pris de cabinet d’étude.»

L’idée : accompagner une montée en gamme de la coopérative, qui se tourne chaque année vers davantage de travail parcellaire. « Notre outil était performant, mais perfectible. Il fallait réduire l’écart avec nos velléités techniques ainsi que notre objectif commercial », résume David Delaye.  Au-delà, « il y a aussi une notion de fierté d’appartenance. C’est pour cela que nous avons choisi de construire l’outil sur le site historique : il sera situé à côté des bureaux et du caveau de dégustation. On aurait pu construire une grande unité de production à l’écart, mais là, il y a une unicité de lieu, c’est important. » Enfin, les Terres Secrètes ont intégré au projet une approche oenotouristique. « Il y aura un circuit de visite une fois les travaux terminés, en 2023.  Les clients pourront remonter le processus de production, en toute transparence, en plus de la dégustation gratuite proposée actuellement. C’est une manière supplémentaire de valoriser l’outil.»

5 à 6 millions d’euros

Imaginé en plusieurs blocs, le nouveau lieu de production commence à voir le jour. Le nouveau chai à fûts est déjà achevée. Doivent suivre les cuveries de débourbage et de vinifications parcellaires, ainsi que la cuverie de tirage (vins prêts à la mise). Enveloppe sur 5 ans : 5 à 6 millions d’euros. Une somme qui comprend également «un investissement en matériel, notamment 9 cuves ovoïdes béton, des nouveaux fûts et demi-muids, ainsi qu’un système OxoLine». Ce dernier permet de placer les fûts sur un système de berceaux amovibles, réduisant la manutention en phase de bâtonnage ou de nettoyage. Une manière de prendre en compte la pénibilité au travail, dans cette coopérative labélisée Vignerons Engagés.


 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.

VINICONNECT

© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé