LE FIL

Champagne !

Nouvelle identité résolument festive et Évin-compatible pour Nicolas Feuillatte

Lundi 11 octobre 2021 par Alexandre Abellan

« Nous sommes des producteurs unis, fiers d’être populaires et heureux d’être le chouchou des français » indique le communiqué de Nicolas Feuillatte.
« Nous sommes des producteurs unis, fiers d’être populaires et heureux d’être le chouchou des français » indique le communiqué de Nicolas Feuillatte. - crédit photo : CV CNF
L'union coopérative champenoise déploie une nouvelle bannière, en France et à l’international, pour afficher son parti-pris de démocratisation de la consommation de vins effervescents.

« Libérons les bulles » clame la nouvelle campagne visuelle du Centre Vinicole Champagnes Nicolas Feuillatte (CV-CNF). Se revendiquant « anti-conformiste », cette nouvelle identité est illustrée par le dessinateur Kim Roselier, qui propose une parade aux tons de manifeste/manifestation s’inspirant des processions vigneronnes de la Saint-Vincent (voir illustration ci-dessous). Déjà déployée chez des cavistes français et sur le marché américain, cette illustration « représente une foule iconoclaste qui semble porter la cuvée Réserve Exclusive Brut, le champagne Ambassadeur de Nicolas Feuillatte » indique un communiqué, qui y voit une invitation « à une consommation décontractée et décomplexée du champagne #nooccasionnecessary ».

Revendiquant un « positionnement de luxe accessible », le CV-CNF s’inscrit dans la continuité des campagnes décalées du Syndicat Général des Vignerons, qui promeut un mode de consommation sans obligation de célébration. Mais dont les affiches se passent, prudemment, de consommateurs/personnages pour s'assurer dêtre Évin-compatible (les photos montrant seulement une coupe de champagne et un repas sur le pouce).

Évin-compatible 

Après l’attaque en justice de la campagne du « ballon rouge » de l’interprofession des vins de la vallée du Rhône en 2014 (remplacé par une communication nationale différente en 2016), cette campagne de Nicolas Feuillatte pourrait sembler risquée vis-à-vis de la loi Évin. Mais les services juridiques du CV-CNF ont bordé la question : cette foule n’est pas constitué de consommateurs, mais des représentants des 5 000 adhérents de l’union coopérative. Des indices l’indiquent : feuilles de vigne, caisse de raisin, bannière de la Saint-Vincent… Il n’y a pas de risque d’attaque pour l’union coopérative, qui avait déjà représenté des adhérents dans une précédente communication (photos en noir et blanc pour la Génération Feuillatte en 2019, visible sur le site de Sophie Claeys).

 

 

Première marque de champagnes vendue en France, Nicolas Feuillatte met en avant l’adresse de sa boutique parisienne sur sa nouvelle affiche.

a

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé