LE FIL

Évènement

La semaine des primeurs revient à Bordeaux du 25 au 28 avril 2022

Jeudi 07 octobre 2021 par Alexandre Abellan

Les présentations en primeur de l'Union se sont déroulées en Asie, Europe et en Amérique en 2020 et 2021, coronavirus oblige.
Les présentations en primeur de l'Union se sont déroulées en Asie, Europe et en Amérique en 2020 et 2021, coronavirus oblige. - crédit photo : UGCB
Après deux éditions perturbées par la crise sanitaire, le rendez-vous girondin de dégustation du millésime 2021 en cours d’élevage compte bien réinvestir les châteaux pour expliquer l’histoire de cette année compliquée.

À vos agendas post-covid ! Bordeaux doit accueillir la semaine des primeurs 2021 du lundi 25 au jeudi 28 avril 2022 annonce Ronan Laborde, le président de l’Union des Grands Crus de Bordeaux (UGCB), qui organise le cœur institutionnel de la semaine des primeurs (avec 5 à 6 000 visiteurs professionnels dans une configuration habituelle). Tenant à proposer des occasions de dégustation et redégustation, l’UGCB propose plusieurs formats, avec un évènement collectif le premier jour au Hangar 14 (Bordeaux centre) et par appellations sur les 4 jours dans 7 châteaux (un appel à candidature est en cours).

Répondant aux demandes de concentration de la campagne commerciale exprimées par la place de Bordeaux, ce calendrier doit marquer une forme de retour à la normale post-pandémie après un format exceptionnellement délocalisé à l’international. Voyant une politique du moindre mal dans l’envoi d’échantillon, Ronan Laborde souligne que le système mis en place pour les primeurs 2019 et 2020 aura permis de présenter et faire goûter les vins dans des conditions optimales par rapport aux conditions. Restant humble face aux évolutions incertaines du Covid-19, le président de l’UGCB souligne l’optimisme de ses membres dans un évènement plus normal en 2022.

En présentiel

« L’enjeu est de réaccueillir des visiteurs à Bordeaux après deux ans où l’on était limités*. Je continue à croire que l’on déguste mieux ce type de vins en cours d’élevage quand on est à la propriété » souligne Ronan Laborde, notant l’importance de la dégustation pour le millésime 2021 qui s’annonce atypique après la série plus solaire 2018-2019-2020. « Avec de gros ensoleillements et de bonnes contraintes hydriques, les trois millésimes précédents ont permis d’amener des vins gourmands, colorés et tanniques. 2021 est une autre histoire » analyse le vigneron de Pomerol, notant que les premiers retours de vendanges témoignent de « belles réussites grâce à l’expérience et aux moyens. Ce seront des vins avec moins de puissance, plus digestes avec des degrés alcooliques de 12 à 13°. »

 

* : Accueil réduit : 1 000 personnes à Bordeaux (dont 400 négociants) et 1 500 personnes lors de sessions à l’étranger : contre 5 à 6 000 personnes en temps normal (depuis la remise à plat de l'édition 2017).

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé