LE FIL

A déguster

Le Clos Vougeot entre légendes et Histoire

Dimanche 03 octobre 2021 par Marion Ivaldi

« Le Clos Vougeot, l’âme du vignoble bourguignon » paru aux éditions Dunod retrace l'histoire de ce grand vin de Bourgogne.
« Le Clos Vougeot, l’âme du vignoble bourguignon » paru aux éditions Dunod retrace l'histoire de ce grand vin de Bourgogne. - crédit photo : DR
Cette deuxième édition met à jour une version parue en 1987, permettant de mettre à jour les pages traitant des propriétaires après trente années de successions et de morcellement. Accompagnée d’une richesse d’anecdotes et de la grande histoire. On se délecte.

« Le Clos Vougeot, l’âme du vignoble bourguignon » paru aux éditions Dunod raconte l’histoire d’une AOC née du travail des moines cisterciens au XIIème siècles. 900 ans d’histoires qui ont bâti l’un des plus connus de tous les clos bourguignons. On doit cette nouvelle version à Jean-François Bazin qui était à l’origine de celle de 1987. Décédé subitement avant d’avoir pu finir ce nouvel opus, c’est Laurent Gotti, journaliste et co-auteur de l’ouvrage « Les Vins de Bourgognes » qui a rassemblé les notes de Jean-François Bazin aidé de sa famille. Ce dernier, écrit Arnaud Orsel, intendant général de la Confrérie des chevaliers du tastevin, tenait à la mise à jour de la première édition : « les pages traitant des propriétaires n’étaient plus à jour à la suite du morcellement et des successions des trente années précédentes ».

Récit historique

Au-delà de cette mise à jour, c’est toute la l’histoire de la construction du clos qui est décrite au fil des pages enrichie de nombreuses références littéraires et d’anecdotes. On sent à la fois la passion des auteurs pour ce vin mais aussi leurs goûts pour les facéties historiques et la création de légendes. Ainsi, peut-on lire, « Stendhal rapporte une histoire qui va devenir légende. Alors colonel, le général Bisson (1767 – 1811) se rendant à l’armée du Rhin en 1794 aurait fait arrêter la 43ème demi-brigade de ligne sur la route et lui aurait commandé de rendre les honneurs militaires à cette illustre vigne. Authentique ou non, ce geste sera ensuite attribué à d’innombrables officiers ». Il est aussi question d’un Clos Vougeot mousseux rosé extra dry, de la création des roses portant le nom du vin, de l’arrivée de la machine à vendanger… tout cela glissé dans le récit historique très précis de ce grand vin !

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé