LE FIL

Coup de filet

Faux château bordelais et fausse rivalité avec Lafite pour la "plus grande contrefaçon de vin en Chine"

Jeudi 30 septembre 2021 par Alexandre Abellan

Découverte à l’occasion d’un banquet de mariage dans la province chinoise du Shandong, la contrefaçon des vins de Bordeaux commise par le château Shunyilifei serait sans précédent pour la journaliste hongkongaise Natalie Wang (VinoJoy). https://vino-joy.com/2021/09/28/largest-counterfeit-bordeaux-wines-busted-in-china/ Au total, les forces de police chinoises auraient saisi 13 000 caisses de vins de cette propriété inexistante pour une valeur estimée à 300 millions de yuans (soit 40 millions d’euros). Ce qui serait la plus grande saisie de vins bordelais contrefaits reportée en Chine depuis la reconnaissance de l’indication géographique Bordeaux sur le marché chinois en 2012 souligne Natalie Wang. Décortiquant le discours falsifié entourant le château Shunyilifei, la journaliste hongkongaise note un « réseau de déceptivité » de la marque qui s’est créé un véritable passé prestigieux pour créer un arrière-plan de respectabilité à son étiquette. Indiquant avoir été fondé en 1758 à Bordeaux (« desde 1758 » indique l’étiquette… en espagnol), le château Shunyilifei revendique, malgré son nom aux consonances asiatiques, des liens avec une famille bordelaise, le baron Shunyi descendant des Ségur, dont un représentant prend une pose de baron girondin sur les supports de communication (voir illustration). Cette histoire inventée se double d’un véritable conte : un conflit foncier avec le château Lafite Rotshchild, premier grand cru en 1855 à Pauillac, qui aurait cédé 15 hectares de vignobles à l’inexistant baron Shunyi au milieu du XVIIIème siècle. Catesle Comme le montre une rapide recherche sur le producteur de ces vins falsifiés, Shandong Shunyi Wine Company (山东舜邑葡萄酒有限公司), il apparaît que cette société chinoise n’en est pas à sa première contrefaçon, ayant utilisé par le passé la marque 'Catesle', qui n’est pas sans rappeler le groupe Castel, qui a porté l’affaire en justice (et l’a gagnée).
Les autorités chinoises viennent de démanteler un réseau sans précédent de vin de Bordeaux contrefaits, qui, au-delà de son ampleur, marque par la complexité de son histoire inventée de toutes pièces.
Ce contenu Faux château bordelais et fausse rivalité avec Lafite pour la "plus grande contrefaçon de vin en Chine" est réservé aux abonnés payants Vitisphere et La Vigne. Pour y accéder :

ABONNEMENT LA VIGNE
Vitisphere
Si vous êtes abonné LA VIGNE Vitisphere
SE CONNECTER
Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre Vitisphere La Vigne 100% numérique (formule web)
- 100 % des contenus du site avec accès aux archives du magazine La Vigne
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
Où vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre La Vigne Vitisphere Intégrale (formule papier + web)
- 11 numéros
- 1 guide hors série
- 100 % des contenus du site
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
DECOUVRIR VITISPHERE
Vous souhaitez découvrir gracieusement
Vitisphere pendant 1 mois
RECEVOIR NOS Newsletters
Vous souhaitez recevoir les newsletters
la E-lettre de la Filière et la E-lettre du Vigneron
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé