LE FIL

Languedoc

Aurélie Pujol dirige l'AOC Costières de Nîmes

Vendredi 24 septembre 2021 par Alexandre Abellan

'C’est une appellation qui se dessine un bel avenir' indique Aurélie Pujol dans un communiqué.
'C’est une appellation qui se dessine un bel avenir' indique Aurélie Pujol dans un communiqué. - crédit photo : DR
La juriste va accompagner le retour de Bernard Angelras à la présidence du syndicat viticole, notamment sur les dossiers de transition environnementale et de reconnaissance de dénominations géographiques complémentaires.

Depuis ce premier septembre, Aurélie Pujol dirige le syndicat des vignerons des Costières de Nîmes. Elle succède à Magali Jelila, qui a pris cet été la direction de l’Union des Entreprises Viticoles Méditerranéennes (UEVM). Rappelé en avril dernier la présidence du syndicat, Bernard Angelras se dote d’une nouvelle directrice pour appuyer sa « nouvelle impulsion » indique un communiqué. L’objectif affiché du syndicat viticole étant de se repositionner sur les sujets de transition agroécologique (certifications et services environnementaux)

Spécialisée dans le droit viti-vinicole, Aurélie Pujol a été successivement juriste pour le Syndicat des Vignerons de Cognac et le Syndicat des Vignerons Réunis des Côtes du Rhône, avant de rejoindre l’exploitation familiale du Mas Pujol (à Fourques, dans le Roussillon). Parmi les dossiers juridiques en cours pour l’AOC nîmoise on trouve la création de deux dénominations géographiques complémentaires (Saint-Roman et Franquevaux).

Chiffres clés

L’appellation du Gard réunit soixante-dix caves particulières, neuf caves coopératives et un négociant pour 3 000 hectares de vigne (essentiellement en rouge et rosé, représentant 91 % des volumes) et 20 millions de cols commercialisés (aux deux-tiers en France).

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé